Emmanuel Macron échange avec de jeunes habitants de Bourtzwiller, à Mulhouse, avant un discours sur le "séparatisme islamiste". 18/02/2020. ©AFP - SEBASTIEN BOZON
Emmanuel Macron échange avec de jeunes habitants de Bourtzwiller, à Mulhouse, avant un discours sur le "séparatisme islamiste". 18/02/2020. ©AFP - SEBASTIEN BOZON
Emmanuel Macron échange avec de jeunes habitants de Bourtzwiller, à Mulhouse, avant un discours sur le "séparatisme islamiste". 18/02/2020. ©AFP - SEBASTIEN BOZON
Publicité
Résumé

A Mulhouse, Emmanuel Macron dit vouloir lutter contre le "séparatisme islamiste", mais aussi contre les discriminations.

En savoir plus

"L'islam politique n'a pas sa place" en France, pour Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat doit annoncer de premières mesures contre ce qu'il appelle désormais le "séparatisme islamiste".  Dès son arrivée à Bourtzwiller, quartier sensible de Mulhouse, il a tenu à affirmer que cette lutte n'était pas dirigée contre les musulmans. Mais il a justement été interpellé à ce sujet par de jeunes habitants .

Les autres titres du journal de 18h

L'ENA, l'école nationale d'administration va être remplacée par une école d'administration publique, et un plan de diversification des recrutements va être mis en place.

Publicité

Une décision inattendue en Turquie : le mécène Osman Kavala, accusé d'avoir tenté de renverser le gouvernement, a été acquitté, tout comme d'autres figures des manifestations antigouvernementales de 2013.

Après les critiques de salariés d'Amazon sur la politique environnementale du groupe, Jeff Bezos crée un "fonds pour la Terre" et le dote de dix milliards de dollars.