Des arbres calcinés en Gironde après le gigantesque incendie de Landiras le 7 août 2022
Des arbres calcinés en Gironde après le gigantesque incendie de Landiras le 7 août 2022 ©AFP - PIERRE LARRIEU / HANS LUCAS
Des arbres calcinés en Gironde après le gigantesque incendie de Landiras le 7 août 2022 ©AFP - PIERRE LARRIEU / HANS LUCAS
Des arbres calcinés en Gironde après le gigantesque incendie de Landiras le 7 août 2022 ©AFP - PIERRE LARRIEU / HANS LUCAS
Publicité

C'est une nouvelle preuve du changement climatique, la température moyenne va battre un nouveau record cette année en France, 14,2 degrés. Même si l'hiver s'installe au mois de décembre, cela ne suffira pas à inverser la tendance, estime Météo France.

On s'en doutait un peu avec l'ampleur des canicules subies cet été et les chaleurs hors norme du mois d'octobre, mais Météo France le confirme aujourd'hui : 2022 est d'ores et déjà l'année la plus chaude enregistrée dans notre pays depuis le début des relevés en 1900.
Même si le mois de décembre est plus froid que la normale, la température moyenne sur toute l'année sera au minimum de 14,2 degrés. Le précédent record est tout récent, 14,07 degrés en 2020.

Le changement climatique en cause : les explications d'Elie Abergel

1 min

Ecart entre l'indicateur thermique national et les normales de la période 1991-2020 entre le 1er janvier et le 28 novembre 2022
Ecart entre l'indicateur thermique national et les normales de la période 1991-2020 entre le 1er janvier et le 28 novembre 2022
© AFP - SOPHIE RAMIS, KENAN AUGEARD

Mediapart a eu finalement gain de cause. La justice autorise le site d'investigation à publier sa nouvelle enquête sur Gaël Perdriau. Le maire de Saint-Etienne mis en cause dans une affaire de chantage à la vidéo intime contre son ex- premier adjoint Gilles Artigues.
Dans un premier temps, le tribunal de Paris avait interdit à Mediapart de publier son enquête, au nom du respect de la vie privée de Gaël Perdriau. L'élu y est accusé de propager des rumeurs sur l'un de ses principaux rivaux politiques, Laurent Wauquiez, le président LR de la région Auvergne-Rhône Alpes.
Edwy Plenel, le patron du site, avait dénoncé une "censure préalable" contraire à la liberté de la presse.
Après le feu vert de la justice, Mediapart n'a pas tardé à mettre en ligne son article sur Gaël Perdriau.
Et Laurent Wauquiez ne va pas en rester là. Le président LR de la région Auvergne-Rhône Alpes annonce sur Twitter son intention de porter plainte en diffamation contre Gaël Perdriau, "même si l'intéressé a été conduit à reconnaître son mensonge abject", explique Laurent Wauquiez.

Publicité

L'enquête de Mediapart aussitôt publiée : les précisions d'Eric Chaverou

1 min

Et revoilà le 49.3. Pour la 7e fois depuis la mi-octobre, Elisabeth Borne décide d'engager la responsabilité de son gouvernement, cette fois sur l'ensemble du projet de loi de financement de la sécurité sociale.
La Première ministre l'a annoncé aujourd'hui à l'Assemblée. Et la Nupes annonce ce soir le dépôt d'une motion de censure commune à l'ensemble des partis politiques de l'alliance de gauche.

L'actualité sociale est dominée ce soir par cette grève surprise à la SNCF. A l'appel de leurs principaux syndicats, les contrôleurs sont invités à cesser le travail à partir de vendredi matin et jusqu'à lundi matin 8h. Un mouvement pour des hausses de salaire qui répondent à l'inflation. Résultat, le trafic sera très perturbé avec 60% des TGV et des Intercités annulés.

Peu importe l'implacable répression, de nouvelles manifestations ont éclaté aujorud'hui en Chine contre la politique du "zéro Covid". A Canton, des centaines de manifestants ont affronté les forces de l'ordre. Une foule en colère contre les restrictions sanitaires, mais aussi pour les libertés.
C'est dans ce contexte agité que le président du Conseil européen, le Belge Charles Michel, est attendu aujourd'hui à Pékin. Charles Michel représente tous les Etats membres de l'Union européenne, et sa visite fait polémique au moment où le Parti communiste chinois appelle à "réprimer résolument" les manifestations qualifiées "d'actions criminelles".

L'équipe