L'écrivain René de Obaldia à Chanceaux-près-Loches avant la 16e édition du festival littéraire "La Forêt des Livres", le 28 août 2011.
L'écrivain René de Obaldia à Chanceaux-près-Loches avant la 16e édition du festival littéraire "La Forêt des Livres", le 28 août 2011.
L'écrivain René de Obaldia à Chanceaux-près-Loches avant la 16e édition du festival littéraire "La Forêt des Livres", le 28 août 2011. ©AFP - Alain JOCARD
L'écrivain René de Obaldia à Chanceaux-près-Loches avant la 16e édition du festival littéraire "La Forêt des Livres", le 28 août 2011. ©AFP - Alain JOCARD
L'écrivain René de Obaldia à Chanceaux-près-Loches avant la 16e édition du festival littéraire "La Forêt des Livres", le 28 août 2011. ©AFP - Alain JOCARD
Publicité
Résumé

L'écrivain René de Obaldia, doyen de l'Académie française, vient de s'éteindre, à l'âge de 103 ans.

En savoir plus

"Pour devenir centenaire, il faut commencer jeune" disait cet auteur discret et facétieux. Le poète, romancier et dramaturge René de Obaldia vient de mourir, à 103 ans. L'académicien avait été souvent qualifié d'« inventeur du langage ».  Il avait notamment participé, avec Beckett et Ionesco, au renouveau du théâtre français porté par le TNP.  René Obaldia a  vécu mille vies, que vous pourrez découvrir en vous replongeant dans les entretiens "A voix nue" réalisés par Philippe Garbit en 2010.

Les autres titres du journal de 18h

"Tout augmente, sauf nos salaires", clament les manifestants. Catherine Pétillon a suivi cette journée de mobilisation pour le pouvoir d'achat, et nous verrons avec Rosalie Lafarge quelles sont les propositions des candidats à la présidentielles.

Publicité

La Russie donne encore une chance à la diplomatie dans la crise ukrainienne. Même si les réponses des Etats-Unis ne satisfont pas le Kremlin. Nous joindrons Sylvain Tronchet à Moscou.

L'Union européenne saisit l'OMC pour dénoncer les sanctions officieuses appliquées par la Chine à l'encontre de la Lituanie. Taïwan a été autorisée à ouvrir un bureau de représentation à Vilnius, ce qui irrite Pékin au plus haut point.

"Ce qui s'est passé ici nous oblige à jamais", déclare Jean Castex.  Le premier ministre est en Pologne pour les commémorations de la libération du camp d'Auschwitz-Birkenau. Nous entendrons les témoignages d'Esther et Judith. Elles font partie des survivants de camps de concentration dont la photographe Karine Sicard-Bouvatier a recueilli la mémoire. Ces rescapés se sont confiés à des jeunes qui ont le même âge qu’eux au moment de leur déportation.
Ces paroles, accompagnées des photographies de Karine Sicard Bouvatier, sont rassemblées dans un livre paru aux éditions de la Martinière : « Déportés, leur ultime transmission ». On peut aussi entendre les dix-sept entretiens avec des grands témoins, sur le site de la radio Fréquence Protestante.