Un drapeau de l'État kazakh flotte en berne sur le toit d'un bâtiment administratif le 10 janvier 2022, à la suite de violentes manifestations
Un drapeau de l'État kazakh flotte en berne sur le toit d'un bâtiment administratif le 10 janvier 2022, à la suite de violentes manifestations
Un drapeau de l'État kazakh flotte en berne sur le toit d'un bâtiment administratif le 10 janvier 2022, à la suite de violentes manifestations ©AFP - Alexandr BOGDANOV
Un drapeau de l'État kazakh flotte en berne sur le toit d'un bâtiment administratif le 10 janvier 2022, à la suite de violentes manifestations ©AFP - Alexandr BOGDANOV
Un drapeau de l'État kazakh flotte en berne sur le toit d'un bâtiment administratif le 10 janvier 2022, à la suite de violentes manifestations ©AFP - Alexandr BOGDANOV
Publicité
Résumé

Le président kazakh assure avoir vaincu un "coup d'Etat". Des opposants racontent la répression et les arrestations arbitraires.

En savoir plus

"Nous avons vaincu un coup d'État" déclare le président du Kazakhstan. C'est ainsi que Kassim-Jomart Tokaïev justifie la répression qui s'abat depuis le milieu de la semaine dernière sur le pays. Les manifestations ont été réprimées dans le sang, et un bilan provisoire fait état de dizaines de morts et près de 8 000 arrestations parfois arbitraires. Thibault Lefèvre a enquêté sur un mouvement de documentation de la répression :

Comment de jeunes militants démocrates de "Réveille-toi le Kazakhstan" tentent avec des journalistes

1 min

À lire aussi : Kazakhstan, un pouvoir sous influence

Les autres titres du journal

C'est un recours contre l'Etat français sur le même modèle que le climat. 5 ONG, dont "L'Affaire du siècle" et l'association "Pollinis" ont décidé d'attaquer l'Etat français en justice pour manquement à ses obligations de protection de la biodiversité.  Les études scientifiques montrent que la biodiversité est en train de s'effondrer, en grande partie à cause de certaines pratiques agricoles, trop gourmandes d’intrants chimiques. Les ONG demandent donc à l'Etat français de prendre toutes les mesures nécessaires à la protection du vivant.

Publicité

Ces 7 dernières années ont été, de façon nette, les plus chaudes jamais enregistrées, constate le service européen Copernicus d'observation de la Terre. Et plus les températures augmentent, plus la vente des climatiseurs explose. Pour "Demain l'éco", Annabelle Grelier a rencontré une jeune pousse française qui développe un climatiseur sobre en énergie.

À lire : Léviathan Dynamics : une climatisation écolo sans gaz fluoré

Emmanuel Macron défend son bilan sécuritaire et annonces de nouvelles mesures. A Nice, le chef de l'Etat a promis 15 milliard d'euros de plus sur 5 ans. Un chiffre spectaculaire, accompagné de l'annonce d'un projet de loi qui sera présenté en Conseil des ministres en mars mais qui ne pourra être voté avant la présidentielle. Comme souvent, certaines annonces sont nouvelles, d'autres sentent le déjà vu !

Les candidats à l'élection présidentielle ont jusqu’au 4 mars pour récolter 500 parrainages d'élus. Des parrainages indispensables pour se présenter sur la ligne de départ. La collecte démarre officiellement le 30 janvier, mais fin novembre, l'équipe de la socialiste Anne Hidalgo confirmait déjà que la maire de Paris avait franchi la barre des 500 signatures. Ce mois-ci, le candidat écologiste Yannick Jadot a lui aussi annoncé avoir recueilli le nombre requis d’engagements d'élus locaux. Mais ce n'est pas le cas de tous les candidats.

Au regard de la situation sanitaire, les lycéens peuvent-ils préparer correctement le baccalauréat ? Les écrits des deux spécialités de terminale sont prévus en mars, mais les maintenir à cette date ne serait pas raisonnable estime le SNES, syndicat national des enseignants du second degré. Il demande le report de ces épreuves en juin.