Le commandant suprême des forces armées suédoises, Micael Byden, donne une conférence de presse à Stockholm, en Suède, le 16 mai 2022.
Le commandant suprême des forces armées suédoises, Micael Byden, donne une conférence de presse à Stockholm, en Suède, le 16 mai 2022.
Le commandant suprême des forces armées suédoises, Micael Byden, donne une conférence de presse à Stockholm, en Suède, le 16 mai 2022. ©AFP - Claudio BRESCIANI / TT News Agency
Le commandant suprême des forces armées suédoises, Micael Byden, donne une conférence de presse à Stockholm, en Suède, le 16 mai 2022. ©AFP - Claudio BRESCIANI / TT News Agency
Le commandant suprême des forces armées suédoises, Micael Byden, donne une conférence de presse à Stockholm, en Suède, le 16 mai 2022. ©AFP - Claudio BRESCIANI / TT News Agency
Publicité
Résumé

Comme la Finlande hier, la Suède annonce sa candidature à l'OTAN. La Russie prévient qu'elle réagirait en cas de déploiements militaires sur les territoires de ces pays.

En savoir plus

Dans les pas de la Finlande, la Suède officialise sa candidature à l'Otan. Les deux pays non alignés tirent ainsi les conséquences de l'attaque russe contre l'Ukraine. Stockholm pense devenir membre de l'Alliance d'ici un an maximum, sachant qu'il faut l'unanimité et la ratification parlementaire des trente membres actuels de l'OTAN. Le président russe Vladimir Poutine fait mine de ne pas accorder trop d'importance à cette annonce. Correspondance de Sylvain Tronchet.

Les autres titres du journal de 18h

Un nouveau visage à Matignon pour incarner la nouvelle ligne que compte suivre Emmanuel Macron pour son deuxième quinquennat. Jean Castex a remis sa démission au chef de l'Etat, qui devrait nommer la ministre du Travail Elisabeth Borne première ministre.

Publicité

Israël sous le feu des critiques depuis les funérailles mouvementées de la journaliste palestinienne Shirin Abou Aqleh , tuée mercredi dernier. Les représentants des églises chrétiennes protestent. Reportage de Frédéric Métézeau.

Dans "Demain l'éco", nous verrons comment l'exploitation de la résine de pin maritime, activité ancestrale abandonnée il y a 30 ans, apparait aujourd'hui comme une alternative au plastique.