Jean Castex à l'Assemblée ce mardi 25 janvier 2022
Jean Castex à l'Assemblée ce mardi 25 janvier 2022
Jean Castex à l'Assemblée ce mardi 25 janvier 2022 ©AFP - THOMAS COEX
Jean Castex à l'Assemblée ce mardi 25 janvier 2022 ©AFP - THOMAS COEX
Jean Castex à l'Assemblée ce mardi 25 janvier 2022 ©AFP - THOMAS COEX
Publicité
Résumé

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé aujourd'hui à l'Assemblée le relèvement de 10% du barème de l'indemnité kilométrique. La mesure concerne environ 2,5 millions de ménages imposables.

En savoir plus

Alors que les prix du carburant atteignent des niveaux record, le gouvernement fait un geste pour le pouvoir d'achat des ménages. Jean Castex a décidé de relever de 10% le barème de l'indemnité kilométrique. On parle là des frais professionnels déclarés chaque année au fisc. Pour les quelque 2,5 millions de foyers concernés, "l'effet sera rapide et direct dès leur déclaration d'impôt sur les revenus 2021 ou les bénéfices de l'année dernière", a assuré le Premier ministre à l'Assemblée lors de la séance des questions au gouvernement. La mesure sera officialisée dès cette semaine par un arrêté, a précisé Jean Castex.

Cette mesure en faveur du pouvoir d'achat intervient en pleine campagne présidentielle, alors qu'Emmanuel Macron n'a toujours pas déclaré sa candidature. A 75 jours du 1er tour le 10 avril, le Conseil constitutionnel a présenté aujourd'hui le mode d'emploi pour être candidat à la magistrature suprême. Une certitude, même si la situation sanitaire devait se dégrader dans les prochaines semaines, l'élection présidentielle aura bien lieu. Le Conseil constitutionnel a rappelé le calendrier à respecter pour déposer les 500 parrainages d'élus requis pour être candidat : ces parrainages pourront être recueillis à partir de jeudi 27 janvier, et ils devront parvenir au Conseil par voie postale au plus tard le 4 mars avant 18h. 

Publicité

20 mois après son arrestation en Iran, le Français Benjamin Brière a été condamné à 8 ans de prison pour espionnage par un tribunal révolutionnaire iranien. La justice des mollahs lui a infligé 8 mois supplémentaires pour propagande contre le régime. Le crime de Benjamin Brière, avoir pris des photos avec un drone de loisir dans une zone interdite en Iran. Il est en grève de  la faim depuis le mois dernier. Le ministère français des affaires étrangères dénonce ce soir une condamnation inacceptable. L'avocat iranien de Benjamin Brière indique qu'il va faire appel de cette condamnation.

Les Britanniques l'appellent le "partygate", le scandale provoqué par ces multiples fêtes à Downing Street pendant les confinements. Le Premier ministre Boris Johnson est accusé d'avoir couvert ces moments festifs organisées dans sa résidence, et même d'y avoir participé. Jusqu'à présent, le "partygate" faisait l'objet d'une enquête interne et administrative. Mais cette fois, c'est la police londonienne qui s'en mêle en ouvrant à son tour une enquête, tout en évitant pour l'instant de cibler directement le Premier ministre. Devant les députés britanniques à la chambre des communes, Boris Johnson a une nouvelle fois été contraint de se justifier cet après-midi. 

Inconnu avant la pandémie, il est devenu en deux ans le visage de la lutte contre le Covid 19. L’Éthiopien Tedros Ghebreyesus devrait se succéder à lui-même à la tête de l'Organisation mondiale de la santé. Le conseil exécutif de l'OMS a validé sa candidature aujourd'hui. Et sa réélection en mai ne sera qu'une formalité puisqu'il est le seul candidat en lice. Tedros Ghebreyesus a fait irruption dans l'actualité internationale il y a tout juste deux ans. Jérémie Lanche nous dresse le portrait d'un homme qui n'a pas toujours fait l'unanimité.    

Il y a deux ans, la Chine fermait la ville de Wuhan, le berceau du nouveau coronavirus. En quelques heures, 13 millions d'habitants se sont retrouvés totalement confinés, une première mondiale. Aujourd'hui, la population de Wuhan a repris une vie presque normale, le virus a pratiquement disparu officiellement, la Chine ne déclare que quelques dizaines de nouveaux cas par jour. Mais pour les expatriés, les cicatrices ne se sont pas refermées. Qu'ils soient européens, américains ou africains, certains continuent à vivre des moments difficiles en Chine. Sébastien Berriot est allé à leur rencontre à Wuhan.

Les bruits de bottes russes se font chaque jour plus insistants en Europe orientale. Moscou a annoncé cet après-midi le lancement de nouvelles manœuvres militaires, cette fois en Crimée. La Russie avait annexé ce territoire ukrainien en 2014. Et le déploiement de troupes supplémentaires aux portes de l'Ukraine attise la tension avec les Occidentaux. 

Références

L'équipe

Stanislas Vasak
Journaliste