Le record d'abstention lors d'un second tour de législatives revient toujours à l'élection de 2017, avec un taux de participation de 35,33% ©Visactu - Ministère de l'intérieur
Le record d'abstention lors d'un second tour de législatives revient toujours à l'élection de 2017, avec un taux de participation de 35,33% ©Visactu - Ministère de l'intérieur
Le record d'abstention lors d'un second tour de législatives revient toujours à l'élection de 2017, avec un taux de participation de 35,33% ©Visactu - Ministère de l'intérieur
Publicité
Résumé

Les bureaux de vote ont fermé à 18h pour le second tour des élections législatives. Sauf exception dans certaines grandes villes. Avec 38,11% de participation à 17h, le regain de mobilisation demandé par Emmanuel Macron comme par Jean Luc Mélenchon n'a visiblement pas eu lieu.

En savoir plus

Les bureaux de vote sont en train de fermer dans la plupart des circonscriptions pour le second tour des législatives. Ils restent ouvert un peu plus tard dans certaines grandes villes. Les premières estimations pour la métropole seront donnés à partir de 20h. On saura alors si le camp d'Emmanuel Macron conserve la majorité au sein de la nouvelle Assemblée nationale. Une majorité relative ou absolue face à une gauche unie. Ce que l'on connait c'est le chiffre de la participation à 17h : 38,11%, il ne s'agit pas d'un record d'abstention, mais ce n'est pas non plus le regain de mobilisation attendu. Les précisions de Nicolas Balu.

Les autres titres du journal

"Une décision amère mais nécessaire". Selon le Ministre allemand de l'économie et du climat. La décision de recourir davantage au charbon pour compenser la baisse des livraisons de gaz russe.

Publicité

Ce dimanche marque la journée internationale pour l'élimination de la violence sexuelle en temps de conflit. Si la parole se libère avec la guerre en Ukraine, ces crimes restent encore dans l'ombre, sous-documentés voire minimisés, nous dira Céline Bardet, la fondatrice de l'ONG "We are not weapons of war" (Nous ne sommes pas des armes de guerre).

Joe Biden parle d'un "pas monumental" dans la lutte contre le covid19. Les États-Unis autorisent la vaccination pour les moins de cinq ans, même si cela ne devrait pas changer fondamentalement la situation sanitaire.