Un membre des Forces de défense territoriale ukrainiennes sur une tranchée en première ligne avec des séparatistes soutenus par la Russie près d'Avdiivka.
Un membre des Forces de défense territoriale ukrainiennes sur une tranchée en première ligne avec des séparatistes soutenus par la Russie près d'Avdiivka.
Un membre des Forces de défense territoriale ukrainiennes sur une tranchée en première ligne avec des séparatistes soutenus par la Russie près d'Avdiivka. ©AFP - ANATOLII STEPANOV / AFP
Un membre des Forces de défense territoriale ukrainiennes sur une tranchée en première ligne avec des séparatistes soutenus par la Russie près d'Avdiivka. ©AFP - ANATOLII STEPANOV / AFP
Un membre des Forces de défense territoriale ukrainiennes sur une tranchée en première ligne avec des séparatistes soutenus par la Russie près d'Avdiivka. ©AFP - ANATOLII STEPANOV / AFP
Publicité
Résumé

Dans un contexte explosif, les deux pays se retrouvent demain à Genève, pour évoquer notamment l’Ukraine, sous la menace d’une invasion de la part du Kremlin.

En savoir plus

A la veille de pourparlers attendus entre la Russie et les États-Unis, Moscou exclut aujourd’hui « toute concession » face aux Américains. Ces derniers mettent en garde contre un risque de « confrontation ».  Les discussions vont débuter ce soir de manière plus informelle, Washington compte bien se faire entendre. "L'Europe ne doit pas être exclue des pourparlers sur l'Ukraine", a déclaré dimanche de son côté, le secrétaire d'Etat français chargé des Affaires européennes, Clément Beaune.

Les autres titres du journal

Au Kazakhstan, après une semaine de tensions, l'ordre se rétablit progressivement. Ces tensions ont pour origine des manifestations contre une augmentation drastique du prix de carburants.  Le dernier bilan fait état de 164 morts au cours de la semaine, dont plus de 100 à Almaty, la capitale économique, dans le sud du pays.

Publicité

En Chine, un nouveau foyer de Covid-19 inquiète les autorités dans la ville de Tianjin, tout près de Pékin. 14 millions de personnes doivent rester chez elles.

En France : qui, de gauche, sera encore sur la ligne de départ pour le premier tour à la Présidentielle ? Ce matin, Christiane Taubira a annoncé qu’elle se soumettrait à la primaire populaire.