Image satellite de l'île aux Serpents prise le 17 juin 2022 ©AFP - SATELLITE IMAGE ©2022 MAXAR TECHNOLOGIES
Image satellite de l'île aux Serpents prise le 17 juin 2022 ©AFP - SATELLITE IMAGE ©2022 MAXAR TECHNOLOGIES
Image satellite de l'île aux Serpents prise le 17 juin 2022 ©AFP - SATELLITE IMAGE ©2022 MAXAR TECHNOLOGIES
Publicité
Résumé

Les forces russes annoncent leur retrait de cet îlot stratégique en mer Noire, officiellement pour permettre à l'Ukraine d'exporter ces céréales. Kiev revendique au contraire un éclatant succès militaire.

En savoir plus

Victoire ukrainienne ou geste russe de bonne volonté ? Moscou a annoncé ce matin le retrait de ses forces stationnées sur l'île aux Serpents en mer Noire. Ce petit caillou de 17 hectares au large des côtes ukrainiennes près de l'embouchure du Danube avait été conquis par les Russes au-début de leur invasion. Depuis, l'île était régulièrement bombardée par l'armée de Kiev. Ce soir, l'Ukraine se félicite d'avoir chassé l'occupant de l'île aux Serpents, symbole de la résistance aux envahisseurs.

Julie Pietri revient sur le symbole de l'île aux Serpents

58 sec

L'Ukraine qui peut compter sur le soutien réaffirmé de l'OTAN. Réunis en sommet à Madrid, les dirigeants de l'Alliance atlantique ont clairement désigné leur adversaire commun, la Russie de Vladimir Poutine. Le sommet s'est achevé aujourd'hui avec les interventions de Joe Biden et Emmanuel Macron lors des conférences de presse finale. L'OTAN confirme et intensifie son soutien militaire à l'armée ukrainienne, "aussi longtemps qu'il faudra", a dit Joe Biden.

Publicité

Les autres titres du journal

C'est officiel, il y aura bien de nouvelles élections législatives en Israël le 1er novembre prochain, le 5e scrutin en moins de quatre ans. Les députés israéliens ont finalement voté ce matin la dissolution du Parlement, la Knesset.
En attendant les élections, l'Etat hébreu aura un nouveau Premier ministre, le centriste libéral Yair Lapid. En vertu d'un accord de gouvernement, il succède à son allié de la droite nationaliste Naftali Bennett. Leur coalition n'avait plus la majorité. Yair Lapid occupe la scène médiatique israélienne depuis près de 30 ans. Ce fils d'un rescapé de la Shoah a d'abord été journaliste avant d'entrer en politique.

Le dossier de la rédaction nous emmène ce soir en Suède pour évoquer une histoire douloureuse. Pendant la dictature d'Augusto Pinochet au Chili, 2200 bébés chiliens ont été adoptés légalement par des familles suédoises. C’est du moins ce qu’elles croyaient, car il apparaît aujourd’hui qu’un grand nombre de ces enfants ont été enlevés de force à leur mère. Pour la première fois ces jours-ci, une délégation chilienne composée de politiques, de policiers et de militants s’est rendue à Stockholm pour réclamer justice.

Les enfants chiliens adoptés en Suède : un reportage de Frédéric Faux

3 min

La justice est passée après les attentats du 13 novembre 2015, les plus sanglants jamais commis sur le sol français.
La cour d'assises spéciale de Paris a condamné hier soir Salah Abdeslam, le principal accusé, à la peine maximale, la perpétuité incompressible. Pour les 19 autres accusés, les peines vont de deux ans de prison à la perpétuité.
Il y avait plus de 2630 parties civiles dans ce procès historique. Et pour ces milliers de victimes, il va falloir gérer l'après-procès.

Pour répondre à la crise des urgences hospitalières, Emmanuel Macron avait annoncé fin mai une mission flash. Une mission conduite par le docteur François Braun, président de Samu-Urgences de France. Il a remis aujourd'hui ses premières propositions à Elisabeth Borne. Une version de travail qui contient 41 mesures pour "faciliter la gestion de la période estivale à haut risque". La mission flash propose notamment de limiter par endroits l'accès à l'hôpital aux seules urgences vitales.

Eric Coquerel est le nouveau président de la commission des finances à l'Assemblée. Le député insoumis a été élu ce matin au terme d'un vote longtemps indécis. Il a battu au 3e tour le candidat RN Jean-Philippe Tanguy. Le Rassemblement national revendiquait la présidence de cette prestigieuse commission, au titre du premier parti d'opposition dans l'hémicycle. Mais le parti de Marine Le Pen n'a pas trouvé d'alliés à droite pour remporter le vote.