Le cargo Razoni, battant pavillon sierra-léonais, près d'Istanbul le 4 août 2022 ©AFP - BURAK AKAY / ANADOLU AGENCY
Le cargo Razoni, battant pavillon sierra-léonais, près d'Istanbul le 4 août 2022 ©AFP - BURAK AKAY / ANADOLU AGENCY
Le cargo Razoni, battant pavillon sierra-léonais, près d'Istanbul le 4 août 2022 ©AFP - BURAK AKAY / ANADOLU AGENCY
Publicité
Résumé

La difficile reprise des exportations de céréales ukrainiennes. Le Razoni, le premier cargo parti d'Odessa le 1er août en vertu de l'accord russo-ukrainien, a changé de destination. Le navire était attendu à Tripoli au Liban, mais son client libanais n'est plus intéressé par sa cargaison.

En savoir plus

Un premier cargo transportant des céréales ukrainiennes est arrivé à bon port aujourd'hui. Le cargo turc Polarnet a rejoint sa destination finale, la Turquie, avec 12 000 tonnes de maïs à bord.
L'Ukraine reprend progressivement ses exportations bloquées par la guerre après la signature d'un accord avec la Russie le 22 juillet dernier.
En revanche, le premier navire qui avait bénéficié de cet accord est toujours en mer entre les côtes turques et Chypre. Le Razoni avait quitté le port d'Odessa il y a tout juste une semaine, destination Tripoli au Liban. Mais l'acheteur libanais se serait récusé en raison du retard de la livraison. Le cargo qui transporte 26 000 tonnes de maïs semble chercher des clients.

Les autres titres du journal

Après trois jours de violences, une trêve fragile s'est installée entre Israël et le Jihad islamique. Des camions de carburant sont entrés ce matin dans la bande de Gaza, l'unique centrale électrique de l'enclave a pu reprendre sa production. Les frappes israéliennes ont tué 44 Palestiniens, et les habitants de Gaza espèrent désormais une trêve durable.

Publicité

C'était il y a tout juste un mois. L'ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe était assassiné alors qu'il prononçait un discours électoral à Nara, dans le sud-ouest du Japon. Le tueur, arrêté sur les lieux, avait expliqué avoir agir pour se venger de la secte Moon. La mère de Tetsuya Yamagami était une fidèle de l'organisation religieuse fondée en Corée du Sud. Elle lui aurait légué la fortune familiale. Yamagami était convaincu que Shinzo Abe était un proche de la secte Moon. Et malgré de multiples démentis, les révélations se multiplient au Japon sur les liens entre la secte et les conservateurs japonais.

En France, Gabriel Attal lève le voile sur les priorités budgétaires du nouveau gouvernement. Dans une interview au journal Les Echos, le ministre des Comptes publics définit trois priorités :
La première concerne à la fois l'emploi et l'éducation qui bénéficieront d'une enveloppe supplémentaire de 12,5 milliards d'euros. Il s'agit notamment d'augmenter les salaires des enseignants.
La deuxième priorité , c'est le régalien avec une rallonge budgétaire de 6,1 milliards pour quatre ministères : la Défense, l'Intérieur, la Justice et les Affaires étrangères.
L'environnement constitue la troisième priorité avec une hausse des crédits de 3,3 milliards d'euros. Mais Gabriel Attal reste évasif sur les crédits supplémentaires alloués à la lutte contre le réchauffement climatique.

On l'a dit, le régalien est l'une des trois priorités du gouvernement. Et c'est sans doute pour cela que le ministre de l'Intérieur occupe la scène politique au cœur de l'été. En déplacement à Marseille ce matin, Gérald Darmanin a réaffirmé sa volonté d'expulser Hassan Iquioussen. Cet imam marocain réputé proche des Frères musulmans est fiché S depuis 18 mois. Mais le tribunal administratif de Paris a suspendu son expulsion vendredi, en contestant les arguments avancés par le ministre. Arguments que Gérald Darmanin a répétés ce matin à Marseille. Hassan Iquioussen est accusé d'avoir tenu des propos antisémites. Le gouvernement lui reproche aussi de nier l'égalité entre les femmes et les hommes. "Il n'a rien à faire sur le territoire français", martèle Gérald Darmanin.

C'est un quotidien de plus qui va disparaître dans sa version papier en Outre-mer. Les Nouvelles Calédoniennes vont quitter les kiosques et les boîtes aux lettres à partir du 1er janvier prochain. Le seul quotidien néo-calédonien, fondé en 1971, survivra uniquement en version numérique. Il y a quelques mois, la Dépêche de Tahiti avait arrêté sa parution. Et le quotidien France Antilles a failli disparaître avant d'être finalement repris par l'homme d'affaires Xavier Niel il y a deux ans. Les Nouvelles Calédoniennes font face à plusieurs difficultés financières.