Dans la manifestation parisienne contre la suppression de la redevance le 28 juin 2022 ©AFP - XOSE BOUZAS / HANS LUCAS
Dans la manifestation parisienne contre la suppression de la redevance le 28 juin 2022 ©AFP - XOSE BOUZAS / HANS LUCAS
Dans la manifestation parisienne contre la suppression de la redevance le 28 juin 2022 ©AFP - XOSE BOUZAS / HANS LUCAS
Publicité
Résumé

Les syndicats ont réussi leur mobilisation pour la défense de la redevance. Les antennes des radios et télévisions publiques sont très perturbées aujourd'hui. A Radio France, la musique a souvent remplacé les programmes de France Culture, France Inter ou France Info.

En savoir plus

Vous l'avez constaté depuis ce matin, la musique a remplacé une partie des programmes habituels de France Culture. Même chose sur les autres antennes de Radio France, France Inter, France Info et France Bleu notamment. Une grève massive touche l'audiovisuel public, Radio France, mais aussi France Télévisions, RFI, France 24 ou l'INA.
Les syndicats dénoncent la suppression annoncée de la redevance, principal outil de financement du secteur. Emmanuel Macron veut la remplacer par un budget pluriannuel qui garantirait selon le chef de l'Etat l'indépendance des médias publics.
Environ 2000 grévistes selon les syndicats ont manifesté à Paris pour réclamer le maintien de la redevance. Parti de Montparnasse, le cortège est allé jusqu'à l'Assemblée, au moment où les députés élus le 19 juin tenaient leur première séance.

Le reportage de Lou Bourdy dans la manifestation parisienne

1 min

La nouvelle Assemblée a donc entamé ses travaux cet après-midi. C'est le doyen d'âge, le député RN José Gonzalez, 79 ans, qui a ouvert la séance. L'occasion pour ce pied-noir d'évoquer sa terre natale, l'Algérie, à laquelle il dit avoir été arraché.
Les députés votent actuellement pour la présidence de l'Assemblée. L'élue macroniste Yaël Braun-Pivet est favorite pour devenir la première femme à accéder au perchoir du Palais-Bourbon.

Publicité

Les salaires des fonctionnaires vont augmenter de 3,5% au premier juillet. Annonce ce matin du ministre de la fonction publique Stanislas Guerini. Le gouvernement a décidé de mettre un terme au gel du point d'indice, en vigueur depuis juillet 2010. 5,7 millions d'agents publics sont concernés par cette hausse. Plusieurs syndicats jugent l'augmentation insuffisante pour compenser le retour de l'inflation.

La justice épingle la gestion gouvernementale du Covid. Le tribunal administratif de Paris estime que l'Etat avait commis une faute en s'abstenant de constituer une stock suffisant de masques avant l'épidémie. Le tribunal reproche aussi au gouvernement des déclarations susceptibles d'avoir dissuadé la population de recourir aux masques. Au début de l'épidémie en 2020, ces masques étaient réservés aux soignants exposés aux malades.

Les Etats-Unis sous le choc après un nouveau drame de la migration. Une cinquantaine de migrants sud-américains sont morts entassés dans un camion abandonné à San Antonio au Texas près de la frontière mexicaine. La région connaît actuellement des températures caniculaires.