Emmanuel Macron a assumé ses propos sur les non-vaccinés à l'occasion d'une conférence de presse aux côtés d'Ursula Von der Leyen.
Emmanuel Macron a assumé ses propos sur les non-vaccinés à l'occasion d'une conférence de presse aux côtés d'Ursula Von der Leyen.
Emmanuel Macron a assumé ses propos sur les non-vaccinés à l'occasion d'une conférence de presse aux côtés d'Ursula Von der Leyen. ©AFP - Michel Euler
Emmanuel Macron a assumé ses propos sur les non-vaccinés à l'occasion d'une conférence de presse aux côtés d'Ursula Von der Leyen. ©AFP - Michel Euler
Emmanuel Macron a assumé ses propos sur les non-vaccinés à l'occasion d'une conférence de presse aux côtés d'Ursula Von der Leyen. ©AFP - Michel Euler
Publicité
Résumé

"On peut s'émouvoir sur des formes familières que j'assume totalement" a estimé le Président de la République, trois jours après avoir déclaré vouloir "emmerder" les non-vaccinés.

En savoir plus

"La liberté de ne pas se faire vacciner s'arrête là où la liberté de l'autre est entravée" a estimé Emmanuel Macron vendredi 7 janvier. A l'occasion d'une réunion avec la présidente de la commission européenne Ursula Von der Leyen autour notamment des tensions en Ukraine ou du lancement de la présidence française du conseil de l'UE, le chef de l'état a dit assumer ses propos polémiques sur le fait "d'emmerder les non-vaccinés"

Emmanuel Macron assume ses propos sur les non-vaccinés

58 sec

Le protocole mis en place dans les écoles depuis la rentrée de lundi est déjà obsolète. En cas de détection d'un cas dans une classe, les élèves devaient faire un premier test, puis deux autres autotests à la maison deux jours et quatre jours plus tard. Désormais, si un autre cas est détecté dans les sept jours après la détection du premier cas, les autres élèves n'auront pas à répéter ce cycle de tests. Plusieurs syndicats enseignants appellent à la grève jeudi 13 janvier dans les écoles, les collèges ou les lycées pour dénoncer la pagaille dans les protocoles (Snuipp-FSU, Snes-FSU, Snalc, CGT Educ'action, Sud Education et FO).

Publicité

Que reste-t-il de la liberté d'expression en France ? Sept ans jour pour jour après la tuerie de Charlie Hebdo, l'ancien directeur de publication de l'hebdomadaire satirique Philippe Val estime que les terroristes ont gagné.  

Près de 9 mois après l'enlèvement d'Olivier Dubois par un groupe djihadiste au Mali, "nous n'avons aucune information" déplore la sœur du seul otage français dans le monde. Sa famille lance une pétition pour réclamer sa libération.

Il avait brisé les codes d'Hollywood en devenant le premier acteur noir à recevoir un Oscar, Sidney Poitier s'est éteint à l'âge de 94 ans. Il avait été sacré meilleur acteur en 1964 pour son rôle dans "Le Lys des Champs". Mais c’est bien pour ses rôles d’hommes droits, désirables, élégants et son importance dans la perception des Afro-américains à l’écran que le monde se souviendra de lui nous explique Loïc Pialat.

Sidney Poitier est décédé à 94 ans

57 sec