Emmanuel Macron salue les magistrats lors de l'audience solennelle de rentrée de la cour de cassation (15/01/18) ©AFP - Francois Mori
Emmanuel Macron salue les magistrats lors de l'audience solennelle de rentrée de la cour de cassation (15/01/18) ©AFP - Francois Mori
Emmanuel Macron salue les magistrats lors de l'audience solennelle de rentrée de la cour de cassation (15/01/18) ©AFP - Francois Mori
Publicité
Résumé

Déception des magistrats : Emmanuel Macron refuse de rompre le lien entre le ministère de la Justice et le parquet. Il promet toutefois d'affirmer plus clairement l'indépendance des parquets.

En savoir plus

Emmanuel Macron promet une justice "plus lisible pour le citoyen".   Lors de l'audience solennelle de rentrée de la cour de Cassation, le chef de l'Etat a évoqué à la fois la nécessaire numérisation des procédures, l'effectivité des peines, l'évolution des juridictions et le renforcement de la justice antiterroriste.  Il a annoncé la suppression de la Cour de Justice de la République, mais il défend le maintien d'un parquet "à la française" rattaché à la garde des Sceaux. Les magistrats qui espéraient une évolution vers plus d'indépendance du parquet sont déçus.

Les autres titres du journal : 

Le PDG de Radio France condamné à 1 an de prison avec sursis pour "favoritisme". Les faits remontent à l'époque où il était président de l'INA. Mathieu Gallet fait appel. Nous écouterons un de ses avocats et celui de Anticor, l'association à l'origine de la plainte.

Publicité

Airbus envisage l'arrêt du programme A380. Le plus gros avion commercial au monde peine à trouver de nouveaux clients.   

Appel à l'aide humanitaire en Afghanistan. Près de 3 millions de personnes ont besoin d'une assistance d'urgence, soulignent les Nations Unies.

Références

L'équipe

Aurélie Kieffer
Aurélie Kieffer
Aurélie Kieffer
Journaliste
Caroline Bennetot
Réalisation
Anne Fauquembergue
Journaliste