175 personnes ont été interpellées en marge du défilé ©AFP - Abdulmonam Eassa
175 personnes ont été interpellées en marge du défilé ©AFP - Abdulmonam Eassa
175 personnes ont été interpellées en marge du défilé ©AFP - Abdulmonam Eassa
Publicité
Résumé

Des échauffourées ont éclaté à la fin du défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées. Des manifestants ont brièvement affronté les forces de police. Trois figures des gilets jaunes ont été placés en garde à vue puis relâchés.

En savoir plus

Un 14 juillet sous tension et teinté de jaune sur les Champs Elysées.  Si le calme est revenu sur l'avenue, 175 personnes ont été interpellées en marge du défilé. Le Président de la République a été sifflé pendant sa revue des troupes. Trois figures des gilets jaunes, Eric Drouet, Maxime Nicole et Jérôme Rodriguez ont été interpellés et placés en garde à vue avant d'être relâchés.  Mais sur franceinfo l'avocat de Maxime Nicolle, Juan Branco n'en démord pas : son client a été arrêté pour des raisons politiques.

Les autres titres

Un défilé sous le signe de la technologie, avec en guise de bouquet final un homme volant, Franky Zapata, propulsé à plusieurs dizaines de mètres de hauteur sur une plateforme de son invention. Autant dire que ce champion du monde de jet ski semblait de retour du futur. Et son invention pourrait rapidement se retrouver dans les rangs de l'armée. Son témoignage dans ce journal.

Publicité

Alors qu'un Français caracole en tête du tour de France, le maillot jaune sur les épaules, la grande boucle pourrait être inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. C’est en tout cas ce que demande une cinquantaine de députés français dans un tribune du JDD. Un des signataires nous explique ses motivations.   

Enfin nous irons à Hong-Kong où la population maintient la pression sur le gouvernement. Des manifestations contre une loi d’extradition vers la Chine ont encore eu lieu hier. Avec une nouvelle doléance : le commerce parallèle de chinois qui viennent profiter de taxes plus faibles.