Le navire Alan Kurdi, affrété par l'ONG Sea-Eyes, en février 2019
Le navire Alan Kurdi, affrété par l'ONG Sea-Eyes, en février 2019
Le navire Alan Kurdi, affrété par l'ONG Sea-Eyes, en février 2019 ©AFP - JAIME REINA
Le navire Alan Kurdi, affrété par l'ONG Sea-Eyes, en février 2019 ©AFP - JAIME REINA
Le navire Alan Kurdi, affrété par l'ONG Sea-Eyes, en février 2019 ©AFP - JAIME REINA
Publicité
Résumé

Annonce faite par le ministre de l'intérieur aujourd'hui.

En savoir plus

La France accueillera bien 20 des 64 migrants actuellement à bord d'un navire humanitaire, en Méditerranée. Annonce faite, tout à l'heure par Christophe Castaner, dans la foulée d'une décision identique, prise par l'Allemagne. Précisions d'Isabelle Labeyrie, dans un instant. 

Nous irons également en Algérie, et au Soudan, dans ce journal. Dans ces deux pays les mobilisations se succèdent pour venir à bout de systèmes politiques viciés, les manifestants n'entendant pas se laisser amadouer par la chute de ceux qui en étaient à la tête, et refusant pied à pied de laisser tout pouvoir aux militaires.

Publicité

En France, la suite du procès Merah : correspondance de Florence Sturm.

Une nouvelle manifestation contre l'inaction climatique, à Paris, qui a rassemblé quelques centaines de jeunes gens. Et puis l'enquête de cette édition, signée Abdelhak el Idrissi, sur les Dubaï Papers : nouvelle série de révélation sur l'évasion fiscale.

Références

L'équipe

Aurélie Kieffer
Journaliste
Mathieu Laurent
Journaliste