Thémis, déesse de la justice. Photo prise au palais du Parlement de Bretagne, à Rennes. 08/02/2011
Thémis, déesse de la justice. Photo prise au palais du Parlement de Bretagne, à Rennes. 08/02/2011
Thémis, déesse de la justice. Photo prise au palais du Parlement de Bretagne, à Rennes. 08/02/2011 ©AFP - DAMIEN MEYER
Thémis, déesse de la justice. Photo prise au palais du Parlement de Bretagne, à Rennes. 08/02/2011 ©AFP - DAMIEN MEYER
Thémis, déesse de la justice. Photo prise au palais du Parlement de Bretagne, à Rennes. 08/02/2011 ©AFP - DAMIEN MEYER
Publicité
Résumé

Il avait été condamné à 30 ans de réclusion pour l'assassinat de son ex-compagne. Un homme est libéré après 7 ans de détention, le "délai raisonnable" avant son procès en appel ayant été dépassé.

En savoir plus

Après l'assassinat de son ex compagne, il avait été condamné à trente ans de réclusion. Mais Ramon Cortes est remis en liberté aujourd'hui, après seulement sept ans passés en prison.  La raison de cette libération, c'est que le délai prévu pour que se tienne son procès en appel n'a pas été respecté.  Ou comment  la stricte application du droit conduit à une aberration, du fait du manque de moyens de la justice.

Les autres titres du journal de 18h

Des manifestants déterminés mais moins nombreux. C'était la sixième journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites.

Publicité

La grève va coûter près d' "un milliard d'euros" à la SNCF, selon son PDG. Jean-Pierre Farandou dévoilera en février un plan d'économies.

Enfin la pluie en Australie ! Un soulagement pour les pompiers, épuisés par la lutte contre les incendies. Autre bonne nouvelle : les pins de Wollemi, une espèce vieille de plus de 200 millions d'années, ont pu être sauvés.

À lire : Pourquoi l’Australie brûle

Marine Le Pen sera bien candidate en 2022. "Emmanuel Macron ayant lui-même lancé la campagne présidentielle, je ne le laisserai pas courir tout seul", déclare la présidente du Rassemblement national.