L'entrepreneure libanaise Gizelle Hassoun au milieu des décombres du pub Madame Om, dans le quartier Gemmayzeh de Liban, le 18 septembre 2020. Un lieu de nuit célèbre avant l'explosion du 4 août.
L'entrepreneure libanaise Gizelle Hassoun au milieu des décombres du pub Madame Om, dans le quartier Gemmayzeh de Liban, le 18 septembre 2020. Un lieu de nuit célèbre avant l'explosion du 4 août. ©AFP - Anwar Amro
L'entrepreneure libanaise Gizelle Hassoun au milieu des décombres du pub Madame Om, dans le quartier Gemmayzeh de Liban, le 18 septembre 2020. Un lieu de nuit célèbre avant l'explosion du 4 août. ©AFP - Anwar Amro
L'entrepreneure libanaise Gizelle Hassoun au milieu des décombres du pub Madame Om, dans le quartier Gemmayzeh de Liban, le 18 septembre 2020. Un lieu de nuit célèbre avant l'explosion du 4 août. ©AFP - Anwar Amro
Publicité

Apres la renonciation du Premier ministre libanais, le Liban semble en très mauvaise voie pour se sortir d'une des plus graves crises sociales politiques et économiques de son histoire. Sur ce sujet et les autres titres, réactions de Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, invité de ce journal.

Avec

Depuis trente ans, Azerbaïdjan et Arménie se disputent le Haut Karabakh. La tension a très sérieusement monté aujourd'hui, avec des combats dans la province qui est au bord d'une guerre.  

Confinement, deuxième vague, renforcement des mesures, injonctions contradictoires. Toujours cette impression pour les Français que la lutte contre la pandémie se fait en ordre dispersé. Reportage de Sandy Dauphin.

Publicité