Publicité
Résumé

A partir de demain, le ministre des Affaires étrangères iranien va tenter de sauver l'accord sur le nucléaire, signé en 2015, menacé par le retrait américain, annoncé cette semaine.

En savoir plus

Les grandes manoeuvres diplomatiques continuent, en cette fin de semaine, autour du dossier iranien.

Depuis l'annonce (en début de semaine) du retrait américain de l'accord international conclu en 2015, les chancelleries sont à l'oeuvre pour tenter de sauver ce qui peut l'être. Ce week-end, le ministre iranien des Affaires étrangères entame une tournée qui l'amènera de Pékin à Bruxelles, en passant par Moscou.

Publicité

3 jours après les frappes israéliennes sur la Syrie, accusée d'abriter des bases iraniennes, la tension est toujours vive au Proche-Orient, alors qu'à Téhéran ce sont les voix les plus conservatrices qui, pour l'instant, se font entendre.

Reportage dans la capitale iranienne, de notre envoyé spécial : Franck Mathevon

En attendant, sur place, ce sont les conservateurs qui se font entendre. Reportage à suivre de notre envoyé spécial à Téhéran : Franck Mathevon.

Les autres titres du journal

En Argentine, le retour du FMI inquiète la population, alors que Christine Lagarde indiquait hier qu'un accord d'urgence était sur le point d'être conclu entre l'institution et le gouvernement argentin.

Correspondance de Caroline Vicq.

© Visactu

En France, retour sur l'annulation des partiels à l'Université de Nanterre ce matin.

Et l'enquête de cette édition : sur le business du rire. Ce sera avec Anne Brunel, à la fin de ce journal.

Références

L'équipe

Aurélie Kieffer
Aurélie Kieffer
Aurélie Kieffer
Journaliste
Caroline Bennetot
Réalisation
Mathieu Laurent
Journaliste