A Kigali, des objets ayant appartenu à des victimes du génocide
A Kigali, des objets ayant appartenu à des victimes du génocide
A Kigali, des objets ayant appartenu à des victimes du génocide ©AFP - JACQUES NKINZINGABO
A Kigali, des objets ayant appartenu à des victimes du génocide ©AFP - JACQUES NKINZINGABO
A Kigali, des objets ayant appartenu à des victimes du génocide ©AFP - JACQUES NKINZINGABO
Publicité
Résumé

Une commission composée de neuf historiens a été installée aujourd'hui par Emmanuel Macron.

En savoir plus

Au Rwanda, les préparatifs des commémorations du vingt-cinquième anniversaire du début du génocide des Tutsis : ce sera dimanche à Kigali, en l'absence d'Emmanuel Macron, qui a décliné l'invitation. Alors qu'en France, le débat tourne encore et toujours sur des questions d'accès aux archives. On y revient dans ce journal.

Les autres titres du journal

L'inquiétude en Libye, après la récente offensive du maréchal Haftar sur Tripoli. Offensive pour l'instant repoussée, mais qui continuera prévient le maréchal. La situation libyenne est au menu des discussions du G7 des ministres des affaires étrangères qui se tient en ce moment, en France, à Dinard.

Publicité

Nous ferons le point également dans ce journal sur la mobilisation des manifestants algériens, qui ne faiblit pas.

Sur le Brexit, dont on ne sait plus du tout s'il va se produire avant ou après (voire bien après) les élections européennes.

Et puis sur la situation de Carlos Ghosn, retourné en prison hier, et suspecté d'avoir fêté ses 60 ans, en 2015, directement avec l'argent de Renault-Nissan. Ce sera l'enquête de cette édition, signée ce soir Laetitia Cherel.