Les membres d'une famille chiite irakienne portent des masques lors de leur visite au sanctuaire de l'Imam Ali à Najaf, première ville d'Irak où un cas de coronavirus COVID-19 a été documenté. 25/02/2020 ©AFP - Haidar HAMDANI
Les membres d'une famille chiite irakienne portent des masques lors de leur visite au sanctuaire de l'Imam Ali à Najaf, première ville d'Irak où un cas de coronavirus COVID-19 a été documenté. 25/02/2020 ©AFP - Haidar HAMDANI
Les membres d'une famille chiite irakienne portent des masques lors de leur visite au sanctuaire de l'Imam Ali à Najaf, première ville d'Irak où un cas de coronavirus COVID-19 a été documenté. 25/02/2020 ©AFP - Haidar HAMDANI
Publicité
Résumé

Le coronavirus tue en Iran, au Japon, en Corée du sud... Les cas se multiplient aussi en Europe et la crainte d'une pandémie augmente. Les ministres européens de la santé se réunissent en Italie.

En savoir plus

Le monde n'est pas prêt, s'inquiète l'Organisation mondiale de la santé. Des cas de coronavirus ont été diagnostiqués en Autriche, en Suisse, et en Croatie. Les ministres européens de la Santé se réunissent à Rome pour discuter des mesures à prendre pour faire face à l'épidémie. En Italie, justement, pays le plus touché d'Europe, plus de deux-cent-quatre-vingt personnes ont été contaminées. Et des cas ont été signalés en Toscane et en Sicile alors que le pays s'emploie à endiguer l'épidémie en Lombardie et en Vénétie.

Les autres titres du journal de 18h

La mort de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak, à 91 ans. Au pouvoir pendant trente ans, il n'avait pas vu venir le "printemps arabe".

Publicité
28 min

L'état des finances publiques reste préoccupant, aux yeux de la Cour des Comptes, qui fait des recommandations, notamment concernant le service postal et les aides au logement.

La fracture numérique ne concerne pas que les plus âgés. Les jeunes aussi se retrouvent parfois en difficulté.