Mouvement de protestation contre le président Nicolas Maduro, à l'appel du chef de l'opposition Juan Guaido, près du Parque Cristal, à Caracas. (30/01/19)
Mouvement de protestation contre le président Nicolas Maduro, à l'appel du chef de l'opposition Juan Guaido, près du Parque Cristal, à Caracas. (30/01/19)
Mouvement de protestation contre le président Nicolas Maduro, à l'appel du chef de l'opposition Juan Guaido, près du Parque Cristal, à Caracas. (30/01/19) ©AFP - JUAN BARRETO
Mouvement de protestation contre le président Nicolas Maduro, à l'appel du chef de l'opposition Juan Guaido, près du Parque Cristal, à Caracas. (30/01/19) ©AFP - JUAN BARRETO
Mouvement de protestation contre le président Nicolas Maduro, à l'appel du chef de l'opposition Juan Guaido, près du Parque Cristal, à Caracas. (30/01/19) ©AFP - JUAN BARRETO
Publicité
Résumé

Nouvelle manifestation de l'opposition à Caracas, pour réclamer le départ de Nicolas Maduro. Le président vénézuélien se dit prêt à dialoguer, mais il n'a pas l'intention de remettre son mandat en jeu.

En savoir plus

Nicolas Maduro appelle l'armée vénézuélienne à se mobiliser et à s'unir face aux appels à la rébellion. Supervisant des manœuvres militaires à Caracas, le président du Venezuela a accusé des soldats déserteurs devenus "mercenaires" de conspirer depuis la Colombie pour diviser l'armée, pilier de son gouvernement. Nicolas Maduro propose des élections législatives anticipées mais pas de nouvelle élection présidentielle. Or c'est ce que réclame l'opposition, qui continue de manifester.

En savoir plus : Venezuela : où est l'issue ?

Les autres titres du journal de 18 heures

L'accord de Brexit n'est PAS renégociable, répète l'Union Européenne.  Comme Theresa May et les députés britanniques ne semblent pas l'avoir compris, les 27 remettent les points sur les "i". 

Publicité

Les "fintech" pourraient "changer le monde", assure la patronne du FMI. Christine Lagarde incite les start-up de la finance à favoriser l'inclusion bancaire. Mais le secteur cherche surtout, pour l'instant, à concurrencer les banques.    

L'avenir du journal L'Humanité en suspens. Devant le tribunal de Commerce, le journal a demandé à bénéficier d'un plan de redressement judiciaire.