Le ministre français de l'économie, Bruno Le Maire, lors d'une réunion à Genève le 1er avril 2021. ©Maxppp - Denis Balibouse
Le ministre français de l'économie, Bruno Le Maire, lors d'une réunion à Genève le 1er avril 2021. ©Maxppp - Denis Balibouse
Le ministre français de l'économie, Bruno Le Maire, lors d'une réunion à Genève le 1er avril 2021. ©Maxppp - Denis Balibouse
Publicité
Résumé

Bercy baisse d'un point sa prévision de croissance de la France pour l'année 2021, en raison des nouvelles mesures prises pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Dans l'actualité également, tensions dans la famille royale jordanienne et des cérémonies de Pâques troublées.

En savoir plus

Les Français renouent avec des contraintes oubliées depuis plusieurs mois : fermeture des écoles, des commerces non-essentiels, restrictions de déplacements. L'objectif annoncé :  une réouverture du pays d'ici 6 semaines,soit vers la mi-mai. En attendant, ces nouvelles restrictions représentent un nouveau coup dur pour l'économie : concrètement, c'est 20 milliards d'euros de manque à gagner.  Le ministre de l'économie, Bruno Le Maire, annonce donc une révision taux de croissance pour 2021, qui passe donc de 6 à 5%. Mais il veut rassurer : la promesse du "quoi qu'il en coûte" continue. Bercy versera 11 milliards d'euros d'aide pour le seul mois d'avril. 

Les autres titres de ce journal

Le commissaire européen en charge du vaccin, Thierry Breton, s'est rendu chez un sous-traitant pharmaceutique de Moderna, en Côte-d'Or : il l'assure, on produira bientôt massivement des vaccins au sein de l'Union européenne grâce aux 53 sites de production qui vont être lancés. Et selon lui, les problèmes liés au manque d'approvisionnement de l'AstraZeneca sont derrière nous.

Publicité

C'est une lutte de pouvoir qui éclate au grand jour comme cela arrive rarement, en Jordanie, ce petit royaume politiquement très stable, l'un des plus calmes du Moyen-Orient.  Le demi-frère du roi Abdallah II, le prince Hamzah, affirme avoir été placé en résidence surveillée.  Le gouvernement jordanien lui reproche de déstabiliser le pays. Plusieurs de ses proches ont été arrêtés.

Et à Rome, le Pape François a célébré la messe de Pâques en relativement petit comité, en intérieur, sans saluer la foule qui se presse d'habitude place Saint-Pierre : Covid oblige, le lieu était cette année désert. Une correspondance à Rome de Bruce de Galzain.