Syrie : la trêve humanitaire n'est pas respectée

Des raids aériens et des tirs de roquette ont une nouvelle fois visé l'enclave rebelle de la Ghouta orientale, à l'est de Damas (27/02/18)
Des raids aériens et des tirs de roquette ont une nouvelle fois visé l'enclave rebelle de la Ghouta orientale, à l'est de Damas (27/02/18) ©AFP - STRINGER
Des raids aériens et des tirs de roquette ont une nouvelle fois visé l'enclave rebelle de la Ghouta orientale, à l'est de Damas (27/02/18) ©AFP - STRINGER
Des raids aériens et des tirs de roquette ont une nouvelle fois visé l'enclave rebelle de la Ghouta orientale, à l'est de Damas (27/02/18) ©AFP - STRINGER
Publicité

On ne peut toujours pas réellement parler de "trêve humanitaire" en Syrie. Alors que la Russie avait annoncé cinq heures de trêve dans l'enclave rebelle de la Ghouta orientale, il y a eu des raids aériens et des tirs de roquette.

Jean-Yves Le Drian appelle le régime de Bachard al Assad à "accepter la trêve humanitaire décrétée par la Russie dans l'enclave syrienne de Ghouta orientale".   Le Ministre des Affaires Etrangères se trouve à Moscou, où il a rencontré son homologue russe, Sergueï Lavrov.   Et il demande au régime syrien et à son allié russe d'aller plus loin, notamment pour que "les évacuations médicales dans les cas les plus critiques soient rendues possibles".  Mais pour l'instant, cette trêve annoncée dans l'enclave rebelle n'a pas vraiment été suivie d'effet.

Les autres titres du journal 

Remaniement de la hiérarchie militaire en Arabie. Le roi Salmane a nommé de jeunes dirigeants - dont une femme - à des postes de responsabilité.  

Publicité

Au lendemain de la présentation de la réforme de la SNCF, l'entreprise publie de bons résultats pour 2017. Pendant ce temps, les syndicats discutent de la meilleure stratégie pour faire reculer de gouvernement.  

"Amiante, le procès impossible" : c'est le dossier de ce journal. Après 21 ans d'instruction, il semble que l'on s'achemine vers des non-lieux.

L'équipe