Des Syriens pleurent leurs proches victimes d'une explosion à Idleb, ville du nord-ouest de la Syrie tenue par des djihadistes (09/04/18) ©AFP - Sameer al-DOUMY
Des Syriens pleurent leurs proches victimes d'une explosion à Idleb, ville du nord-ouest de la Syrie tenue par des djihadistes (09/04/18) ©AFP - Sameer al-DOUMY
Des Syriens pleurent leurs proches victimes d'une explosion à Idleb, ville du nord-ouest de la Syrie tenue par des djihadistes (09/04/18) ©AFP - Sameer al-DOUMY
Publicité
Résumé

Le Conseil de Sécurité de l'ONU doit se prononcer ce soir sur une résolution américaine pour instituer un mécanisme d'enquête sur le recours présumé aux armes chimiques en Syrie. Moscou défend deux projets concurrents.

En savoir plus

Enquêter avant de frapper. C'est la proposition faite par les Etats-Unis au Conseil de Sécurité de l'ONU. Ils ont demandé qu'un vote ait lieu ce soir sur leur résolution instituant un mécanisme d'enquête sur le recours présumé aux armes chimiques en Syrie. Ce nouvel outil d'investigation des Nations Unies aurait un mandat initial d'un an renouvelable.  La Russie s'oppose à ce projet américain, tout en affirmant désormais, avec le régime syrien, qu'elle est ouverte à une enquête.

Les autres titres du journal

Il y a 20 ans, l'accord entre les Unionistes protestants et les Républicains catholiques scellait la paix en Irlande du Nord. Cette semaine à Paris, des artistes irlandais font entendre leurs inquiétudes liées au Brexit.  

Publicité

Manifestation contre la réforme de l'accès à l'université, et poursuite des blocages.  Des enseignants se font de plus en plus entendre aux côtés des étudiants.

Tensions et violences à Notre-Dame des Landes. Les zadistes opposés aux expulsions ont reçu le renfort d'autres militants.