Y aura-t-il une guerre commerciale entre les Etats-Unis et l'Union Européenne ?

Si les Etats-Unis mettent leur menace à exécution, l'Union européenne envisage de taxer des produits américains comme le beurre de cacahuètes (Photo prise le 12 octobre 2011 à Chicago, dans l'Illinois)
Si les Etats-Unis mettent leur menace à exécution, l'Union européenne envisage de taxer des produits américains comme le beurre de cacahuètes (Photo prise le 12 octobre 2011 à Chicago, dans l'Illinois) ©AFP - SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
Si les Etats-Unis mettent leur menace à exécution, l'Union européenne envisage de taxer des produits américains comme le beurre de cacahuètes (Photo prise le 12 octobre 2011 à Chicago, dans l'Illinois) ©AFP - SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
Si les Etats-Unis mettent leur menace à exécution, l'Union européenne envisage de taxer des produits américains comme le beurre de cacahuètes (Photo prise le 12 octobre 2011 à Chicago, dans l'Illinois) ©AFP - SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
Publicité

Le président américain Donald Trump promet des annonces en fin de semaine sur la taxation des importations d'acier et d'aluminium. L'Union Européenne fait tout pour dissuader Washington de mettre sa menace à exécution.

La semaine dernière, Donald Trump annonçait son intention de taxer lourdement les importations d'acier et d'aluminium aux Etats-Unis, et le président américain a réaffirmé ses intentions hier, accusant même l'Union Européenne de ne pas avoir "bien traité les Etats Unis" en matière commerciale. Ce matin, Bruxelles a contre-attaqué. La Commission Européenne a fait les comptes : elle ne veut pas subir un préjudice de 2,8 milliards d'euros. Elle prévient donc qu'elle pourrait, à son tour, taxer certains produits américains, comme les Jeans ou le jus d'orange. L'objectif est surtout de dissuader les Etats-Unis de passer à l'acte.

Les autres titres du journal 

Airbus va procéder à 3.720 suppressions de postes en Europe, à cause de la baisse des cadences de production de ses programmes A-380 et A-400-M. 470 postes seront supprimés en France mais il n'y aura pas de licenciement sec.   

Publicité

Au Brésil, nouvelle opération des forces de sécurité dans une grande favela de Rio. L'argument est la lutte contre le crime organisé, mais selon Amnesty International, ces interventions de l'armée sont illégales.  

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel auditionne successivement TF1 et Canal+ dans l'espoir de les mettre d'accord. Les opérateurs refusent toujours de payer pour diffuser la chaîne.

L'équipe