Gilets jaunes et gendarmes au rond-point de Saint-Beauzire dans le Puy-de-Dôme
Gilets jaunes et gendarmes au rond-point de Saint-Beauzire dans le Puy-de-Dôme ©AFP - THIERRY ZOCCOLAN
Gilets jaunes et gendarmes au rond-point de Saint-Beauzire dans le Puy-de-Dôme ©AFP - THIERRY ZOCCOLAN
Gilets jaunes et gendarmes au rond-point de Saint-Beauzire dans le Puy-de-Dôme ©AFP - THIERRY ZOCCOLAN
Publicité

Edouard Philippe a précisé ce soir sur TF1 le dispositif sécuritaire prévu pour la mobilisation du 8 décembre. Le Premier ministre a aussi annoncé le déploiement à Paris d'une douzaine de blindés légers de la gendarmerie. 89 000 policiers et gendarmes, c'est 24 000 de plus que le 1er décembre.

Avec

Face au risque de violences, le gouvernement multiplie les appels au calme. Ce qui n'empêche pas la polémique avec les Insoumis notamment. Le député François Ruffin est accusé par la majorité de jeter de l'huile sur le feu. Nous verrons cela avec Sophie Delpont.  

La colère gagne aussi les lycées avec 280 établissements bloqués et 700 interpellations, dont plus de 150 dans la seule ville de Mantes-la-Jolie dans les Yvelines. La convergence avec les gilets jaunes semble malgré tout difficile. Illustration avec le reportage d'Anne Patinec à Saint-Nazaire.  

Publicité

Invité de ce journal, le député LREM Jacques Maire, vice-président de la Commission des affaires étrangères à l'Assemblée. Nous évoquerons avec lui le Pacte de l'ONU sur les migrations, un texte juridiquement non contraignant qui propose un cadre aux migrations internationales. Le Pacte doit être approuvé le 11 décembre lors d'un sommet à Marrakech. Mais plusieurs pays européens ont décidé de le boycotter, comme l'Italie, la Hongrie ou la Pologne. Les Etats-Unis et Israël rejettent aussi le document. Plus généralement, la droite et les populistes dénoncent un texte qui instituerait un droit à la migration.

A l'appel du mouvement islamophobe Pegida, plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi 1er décembre à Berlin contre le Pacte de l'ONU sur les migrations
A l'appel du mouvement islamophobe Pegida, plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi 1er décembre à Berlin contre le Pacte de l'ONU sur les migrations
© AFP - CHRISTOPH SOEDER / DPA / DPA PICTURE-ALLIANCE

Jacques Maire explique pourquoi la France va signer le Pacte sur la migration, contrairement à plusieurs pays européens

6 min

L'équipe