Devant Sciences Po Paris, des étudiants ont accroché des pancartes appelant à la démission de Frédéric Mion, le directeur. Paris, le 7 janvier 2021.
Devant Sciences Po Paris, des étudiants ont accroché des pancartes appelant à la démission de Frédéric Mion, le directeur. Paris, le 7 janvier 2021.
Devant Sciences Po Paris, des étudiants ont accroché des pancartes appelant à la démission de Frédéric Mion, le directeur. Paris, le 7 janvier 2021. ©Radio France - Rémi Brancato
Devant Sciences Po Paris, des étudiants ont accroché des pancartes appelant à la démission de Frédéric Mion, le directeur. Paris, le 7 janvier 2021. ©Radio France - Rémi Brancato
Devant Sciences Po Paris, des étudiants ont accroché des pancartes appelant à la démission de Frédéric Mion, le directeur. Paris, le 7 janvier 2021. ©Radio France - Rémi Brancato
Publicité
Résumé

Frédéric Mion, très proche d'Olivier Duhamel, avait affirmé avoir été informé des accusations d'inceste visant le politologue.

avec :

Marc-Antoine Pérouse de Montclos (Politologue, Directeur de recherche, IRD).

En savoir plus

A près neuf ans à la tête de l'institution, Frédéric Mion quitte la rue Saint-Guillaume. Il était vivement critiqué depuis des semaines, accusé d'avoir couvert Olivier Duhamel, président démissionnaire de la Fondation nationale des sciences politiques, lui-même accusé d'inceste par sa belle-fille, Camille Kouchner.

Précisions de Cécile de Kervasdoué et réaction de Thomas Le Corre étudiant de Sciences Po et membre de l'UNEF.

Publicité

À réécouter : Démission de Frédéric Mion : une démission pour l'exemple ? Avec Ariane Chemin

À lire aussi : Olivier Duhamel, homme de réseaux et d'influence

Les autres titres du journal

Un débat sans vote au Sénat sur la force Barkhane à quelques jours d'un sommet du G5 sahel au Tchad. La France émet le voeu d'un "sursaut diplomatique et politique" pour consolider les résultats militaires de ces derniers mois; de quels résultats faut-il parler ? Invité de ce journal : Marc-Antoine Pérouse de Montclos, directeur de recherche à l'Institut de recherche pour le développement (IRD).

Marc-Antoine Pérouse de Montclos : "On s'attend à une réduction de format à N'Djaména et peut-être une renégociation avec nos partenaires africains pour voir comment va se poursuivre l'engagement militaire français sur la zone."

3 min

Un nouveau revers pour les médias indépendants hongrois : Klubradio a été privée de licence malgré ses recours en justice. Correspondance de Budapest de Florence Labruyère.