La police devant le siège du principal parti d'opposition à Harare
La police devant le siège du principal parti d'opposition à Harare ©Maxppp - -
La police devant le siège du principal parti d'opposition à Harare ©Maxppp - -
La police devant le siège du principal parti d'opposition à Harare ©Maxppp - -
Publicité

Alors que les résultats de l'élection présidentielle doivent être annoncés ce jeudi soir au Zimbabwe, le bras de fer est lancé entre le parti au pouvoir et l'opposition qui dénonce un scrutin truqué. Les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait six morts à Harare.

Le Zimbabwe a connu une nouvelle journée de tension. Alors que les résultats de l'élection présidentielle doivent être annoncés ce jeudi soir, l'opposition continue elle de parler d'une fraude massive. Les affrontements avec les forces de l'ordre ont fait six morts depuis mercredi et des  militants de l'opposition ont été arrêtés, rappelant les anciennes méthodes du régime Mugabe. On sera sur place à Harare avec  Lisa Fabian.

Les autres titres du journal

 La Jordanie a besoin d'aide pour assurer la prise en charge des réfugiés syriens qui se trouvent sur son sol. La France fait partie des pays qui contribuent. Le ministre Jean-Yves Le Drian a visité aujourd'hui un camps de réfugiés.

Publicité

En France, une idée du gouvernement pas encore définitive mais qui risque de faire bondir les entreprises : une partie des indemnités en cas d'arrêts maladie pourrait désormais être payée par les employeurs. Analyse à suivre de Jean-Marc Chardon.

Et puis nous verrons que dans certaines facultés de médecine au Japon, le principe d'égalité homme-femme n'est pas vraiment une priorité. Tout est fait pour limiter le nombre de femmes dans les admissions. On verra ça à Tokyo avec Frédéric Charles. 

L'équipe

Sébastien Berriot
Sébastien Berriot
Sébastien Berriot
Journaliste