Avis de tempête administrative, de "shutdown", aux Etats-Unis

Donald Trump, le 21 décembre 2018, à Washington
Donald Trump, le 21 décembre 2018, à Washington ©Maxppp - Martin H. Simon/picture alliance / Consolidated/Newscom
Donald Trump, le 21 décembre 2018, à Washington ©Maxppp - Martin H. Simon/picture alliance / Consolidated/Newscom
Donald Trump, le 21 décembre 2018, à Washington ©Maxppp - Martin H. Simon/picture alliance / Consolidated/Newscom
Publicité

Le Sénat américain a quelques heures pour adopter un texte aux lourds enjeux pour Donald Trump. Nous serons à Washington dans un instant.

Avec
  • Bassma Kodmani directrice du think tank Arab Reform Initiative et membre du Comité des Négociations de l'opposition syrienne (CNS)

La courbe de la popularité du président américain pourrait perdre de l'altitude chez ses partisans de la première heure. Voilà que Donald Trump peine à tenir l'une de ses promesses phares : maîtriser avec fermeté l'immigration moyennant la construction d'un mur le long de la frontière mexicaine. Il manque des dollars et le Sénat va mettre la main à la poche. Avec une question : l'administration risque-t-elle le "shutdown" que Donald Trump a brandi comme une menace ?

Les autres titres du journal

Nous irons aussi à Budapest, non loin de la présidence de la République. Son locataire, János Áder, a promulgué hier une loi très impopulaire. Une loi sur le temps de travail qui ulcère les détracteurs du pouvoir incarné par le Premier ministre Viktor Orban. 

Publicité

Quelles conséquences prêter au retrait américain du Nord Est syrien. Invitée de cette édition : Bassma Kodmani, membre de la Commission des Négociations de l'opposition syrienne.

Egalement au sommaire de ce journal, le vote par le Sénat en accéléré du projet de loi "gilets jaunes", une tribune pour une opposition de droite agacée et le mécontentement des syndicats de fonctionnaires, auxquels le gouvernement a refusé une augmentation du point d'indice et une prime exceptionnelle de fin d'année.

L'équipe