Brexit : Boris Johnson prêt à convoquer des élections législatives anticipées au Royaume-Uni

Boris Johnson devant sa résidence du 10, Downing Street à Londres, ce lundi 2 septembre
Boris Johnson devant sa résidence du 10, Downing Street à Londres, ce lundi 2 septembre ©AFP - WIKTOR SZYMANOWICZ / NURPHOTO
Boris Johnson devant sa résidence du 10, Downing Street à Londres, ce lundi 2 septembre ©AFP - WIKTOR SZYMANOWICZ / NURPHOTO
Boris Johnson devant sa résidence du 10, Downing Street à Londres, ce lundi 2 septembre ©AFP - WIKTOR SZYMANOWICZ / NURPHOTO
Publicité

Le scrutin envisagé par le Premier ministre britannique pourrait avoir lieu le 14 octobre, faute d'un accord avec le Parlement.

Avec
  • Pascal Gastineau Juge d’instruction et président de l’Association Française des Magistrats Instructeurs

Les Britanniques vont-ils retourner aux urnes avant la date prévue pour le Brexit, le 31 octobre prochain ? Le Premier ministre Boris Johnson ne l'exclut pas, il agite désormais la menace d'élections législatives anticipées dès le 14 octobre si le Parlement bloque une éventuelle sortie sans accord de l'Union européenne. C'est ce qu'indique ce soir un responsable gouvernemental. Les événements s'accélèrent donc à Londres, cinq jours après la décision de Boris Johnson de suspendre le Parlement. La correspondance d'Antoine Giniaux dans ce journal.

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

Publicité

L'ouragan Dorian stationne ce soir sur les Bahamas. Il y a au moins un mort, et c'est un bilan très provisoire. L'ouragan a été rétrogradé en catégorie 4, il devrait toucher la côte est des Etats-Unis dans les prochaines heures. Nous ferons le point avec Grégory Philipps.  

En France, c'est demain que s'ouvre à Matignon le "Grenelle des violences conjugales". Une initiative du gouvernement pour intensifier la lutte contre les violences faites aux femmes. Depuis le début de l'année, en France, une centaine de femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint. Des associations comme le collectif #Nous Toutes et de nombreuses militantes féministes désignent ces meurtres comme des féminicides. Un terme qui fait pourtant débat dans la communauté juridique. On en parle avec l'invité de ce journal, Pascal Gastineau, président de l'Association française des magistrats instructeurs.

Rassemblement dimanche 1er septembre au Trocadéro à Paris en hommage aux 100 femmes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint depuis le début de l'année
Rassemblement dimanche 1er septembre au Trocadéro à Paris en hommage aux 100 femmes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint depuis le début de l'année
© AFP - ZAKARIA ABDELKAFI

Pascal Gastineau : "le terme féminicide n'est pas inscrit dans notre code pénal", les juges d'instruction ne peuvent pas l'utiliser

4 min

La rentrée des classes aujourd'hui pour 12,4 millions d'élèves. Une rentrée plus difficile que la précédente pour le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, alors que sa réforme du lycée est loin de faire l'unanimité. Nous verrons cela avec Yaël Goosz...

L'équipe