Le vote négatif du parlement britannique pourrait remettre en cause la date de sortie de l'UE du Royaume-Uni, le 29 mars prochain
Le vote négatif du parlement britannique pourrait remettre en cause la date de sortie de l'UE du Royaume-Uni, le 29 mars prochain
Le vote négatif du parlement britannique pourrait remettre en cause la date de sortie de l'UE du Royaume-Uni, le 29 mars prochain ©Visactu
Le vote négatif du parlement britannique pourrait remettre en cause la date de sortie de l'UE du Royaume-Uni, le 29 mars prochain ©Visactu
Le vote négatif du parlement britannique pourrait remettre en cause la date de sortie de l'UE du Royaume-Uni, le 29 mars prochain ©Visactu
Publicité
Résumé

C'est un revers cuisant pour la Première ministre. Par 432 voix contre 202, la chambre des Communes a recalé le texte négocié par Theresa May avec l'Union européenne. L'opposition travailliste a aussitôt déposé une motion de censure contre le gouvernement. La motion sera discutée dès demain.

avec :

Victor Magnani (Chargé de projets au Centre Afrique subsaharienne de l'Ifri (Institut français des relations internationales)).

En savoir plus

Dans cette édition, nous serons à Londres avec Isabelle Labeyrie, et nous évoquerons les premières réactions européennes avec Quentin Dickinson.

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

Publicité

Emmanuel Macron lance le grand débat national à Bourgtheroulde dans l'Eure en rappelant les lignes rouges de l'exercice. Il n'est pas question de revenir sur la suppression de l'ISF, a mis en garde le président. Le reportage de Yannick Falt.  

Le retour de l'affaire Benalla devant la commission d'enquête sénatoriale demain. Le Canard enchaîné révèle ce soir qu'Alexandre Benalla avait en fait quatre passeports diplomatiques. Il a attendu la semaine dernière pour les restituer, soit près de six mois après son licenciement de l'Elysée. Les précisions de Lorrain Sénéchal. 

Dans ce journal également, nous évoquerons les violences au Zimbabwe avec notre invité, le chercheur Victor Magnani, de l'Ifri (Institut français des relations internationales). Au moins trois personnes ont trouvé la mort ces derniers jours dans des manifestations contre le doublement du prix des carburants.

Pour Victor Magnani, la hausse des prix du carburant ne suffit pas à expliquer les violentes manifestations au Zimbabwe

4 min