Les forces de l'ordre italiennes (Guardia di Finanza) contrôlent les accès à la petite ville de Zorlesco près de Milan, située dans la "zone rouge" en partie confinée ©AFP - MIGUEL MEDINA
Les forces de l'ordre italiennes (Guardia di Finanza) contrôlent les accès à la petite ville de Zorlesco près de Milan, située dans la "zone rouge" en partie confinée ©AFP - MIGUEL MEDINA
Les forces de l'ordre italiennes (Guardia di Finanza) contrôlent les accès à la petite ville de Zorlesco près de Milan, située dans la "zone rouge" en partie confinée ©AFP - MIGUEL MEDINA
Publicité
Résumé

Le Covid-19 a déjà fait 7 morts en Italie où plus de 50 000 habitants sont partiellement confinés. En-dehors de la Chine, l'épidémie touche désormais une trentaine de pays.

avec :

Antoine Flahault (Professeur et directeur de l’Institut de santé globale de Genève).

En savoir plus

Avec l'Iran et la Corée du Sud, l'Italie est désormais l'un des trois pays au monde le plus touchés par le nouveau coronavirus, après la Chine. Selon le dernier bilan des autorités italiennes, le Covid-19 a déjà tué 7 personnes dans le nord du pays, où l'on recense 229 cas de contamination. L'épidémie concerne deux régions, la Lombardie et dans une moindre mesure la Vénétie. Un cordon sanitaire a été mis en place dans 11 villes. 52 000 habitants au total sont concernés par des mesures de semi-confinement. Les lieux publics sont fermés, sauf quelques magasins de première nécessité et les pharmacies de garde. Le reportage de Bruce de Galzain.

Localisation au 24 février des villes italiennes mises en quarantaine après l'apparition de nombreux cas de nouveau coronavirus en Lombardie et Vénétie
Localisation au 24 février des villes italiennes mises en quarantaine après l'apparition de nombreux cas de nouveau coronavirus en Lombardie et Vénétie
© AFP - SABRINA BLANCHARD, ROBIN BJALON

En Chine, le dernier bilan fait état de près de 2600 morts. Dans le reste du monde, une trentaine de pays sont désormais touchés avec plus de 30 morts, dont 12 en Iran et 7 en Corée du Sud. A Genève, l'Organisation mondiale de la santé évoque ouvertement le risque d'une pandémie. Invité de ce journal, l'épidémiologiste Antoine Flahault, directeur de l'Institut de Santé Globale de l'Université de Genève.

Publicité

Antoine Flahault revient sur "l'explosion épidémique" à laquelle on assiste dans plusieurs pays

10 min

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

L'Allemagne est sous le choc ce soir alors que le pays fête le Lundi des Roses du carnaval.  A Volkmarsen, dans le land de Hesse, un homme a foncé sur la foule du défilé avec sa voiture. Il y a une trentaine de blessés, dont 7 dans un état grave. Des enfants et des bébés figurent parmi les victimes. Cette attaque intervient cinq jours après la tuerie raciste de Hanau, situé également dans le land de Hesse. Le conducteur a été arrêté, il s'agit d'un Allemand de 29 ans originaire de Volkmarsen. La justice a ouvert une enquête pour tentative de meurtre, mais à ce stade, la piste terroriste n'est pas privilégiée. La correspondance de Ludovic Piedtenu à Berlin.

La justice américaine a tranché, Harvey Weinstein est reconnu coupable de viol et d'agression sexuelle par un jury new-yorkais. L'ex-producteur vedette d'Hollywood est mis en cause par une centaine de femmes, mais le procès ne portait que sur deux affaires. Après trois semaines d'audience, le jury de Manhattan a estimé que les preuves étaient suffisantes pour condamner Harvey Weinstein qui a été incarcéré. Le reportage de Loïg Loury.