Donald Trump et John Bolton le 9 avril 2018 à la Maison Blanche, lors d'une réunion avec des responsables militaires américains
Donald Trump et John Bolton le 9 avril 2018 à la Maison Blanche, lors d'une réunion avec des responsables militaires américains
Donald Trump et John Bolton le 9 avril 2018 à la Maison Blanche, lors d'une réunion avec des responsables militaires américains ©AFP - NICHOLAS KAMM
Donald Trump et John Bolton le 9 avril 2018 à la Maison Blanche, lors d'une réunion avec des responsables militaires américains ©AFP - NICHOLAS KAMM
Donald Trump et John Bolton le 9 avril 2018 à la Maison Blanche, lors d'une réunion avec des responsables militaires américains ©AFP - NICHOLAS KAMM
Publicité
Résumé

Nouvelle démission à la Maison Blanche. John Bolton, le puissant conseiller à la sécurité nationale, quitte ses fonctions. Il était en désaccord avec la politique étrangère du président américain.

avec :

Jean-Paul Hamon (médecin généraliste en banlieue parisienne et Président d'honneur de la Fédération des médecins de France).

En savoir plus

Il était considéré comme un faucon au sein de la garde rapprochée de Donald Trump. John Bolton n'est plus le conseiller à la sécurité nationale du président américain. Poste stratégique qu'il occupait depuis 16 mois où il exerçait son influence sur la politique étrangère américaine.  Donald Trump a mis un terme à ses fonctions, en évoquant de nombreux désaccords avec Bolton.  Depuis son arrivée à la Maison Blanche en janvier 2017, Trump aura usé trois conseillers à la sécurité nationale. Dans ce journal, les précisions de notre correspondant à Washington Grégory Philipps.

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

Publicité

En Israël, Benyamin Netanyahu promet d'annexer la Vallée du Jourdain et la partie nord de la Mer morte s'il est réélu dans une semaine. Le premier ministre israélien joue là une dernière carte pour remonter dans les intentions de vote. L'analyse de notre correspondant à Jérusalem, Frédéric Métézeau.  

En France, le collectif Inter-Urgences reconduit la grève dans les urgences hospitalières. Les grévistes rejettent le plan de la ministre de la santé Agnès Buzyn. Dans ce journal, le reportage de Fiona Moghaddam et le commentaire de notre invité, Jean-Paul Hamon, président de la Fédération des médecins de France, deuxième syndicat français de médecins libéraux.

Jean-Paul Hamon accuse Agnès Buzyn de "mettre de mauvaises rustines sur un système de santé qui s'effondre"

4 min

Les principales annonces de la ministre de la Santé Agnès Buzyn lundi pour désengorger les urgences
Les principales annonces de la ministre de la Santé Agnès Buzyn lundi pour désengorger les urgences
© AFP - VALENTINA BRESCHI, VALENTINE GRAVELEAU