Donald Trump, entouré de mineurs de l'entreprise Rosebud Mining, se félicite d'avoir signé un décret qui favorise l'industrie américaine du charbon
Donald Trump, entouré de mineurs de l'entreprise Rosebud Mining, se félicite d'avoir signé un décret qui favorise l'industrie américaine du charbon
Donald Trump, entouré de mineurs de l'entreprise Rosebud Mining, se félicite d'avoir signé un décret qui favorise l'industrie américaine du charbon ©AFP - JIM WATSON / AFP
Donald Trump, entouré de mineurs de l'entreprise Rosebud Mining, se félicite d'avoir signé un décret qui favorise l'industrie américaine du charbon ©AFP - JIM WATSON / AFP
Donald Trump, entouré de mineurs de l'entreprise Rosebud Mining, se félicite d'avoir signé un décret qui favorise l'industrie américaine du charbon ©AFP - JIM WATSON / AFP
Publicité
Résumé

Donald Trump tourne la page de la lutte contre le réchauffement climatique initiée par son prédécesseur Barack Obama. Le président américain a signé ce soir un décret favorable aux centrales à charbon. Les explications de Frédéric Carbonne, notre correspondant à Washington.

avec :

Sophie Loussouarn (maîtresse de conférences à l'Université de Picardie et spécialiste de la politique britannique.).

En savoir plus

Le Parlement écossais demande un nouveau référendum d'indépendance. Un nouvel obstacle sur la route du Brexit pour Theresa May. La Première ministre britannique activera demain l'article 50 du Traité de Lisbonne qui permet à un pays de quitter l'Union européenne. Nous en parlerons avec notre invitée, Sophie Loussouarn, universitaire spécialiste de la vie politique au Royaume-Uni.

Sophie Loussouarn: "c'est la première fois qu'un pays se retire de l'Union européenne"

5 min

C'est un moment très symbolique. D'autant plus que l'Union européenne a été tout à fait bénéfique pour l'économie britannique et que le Royaume-Uni a besoin de l'Union européenne aujourd'hui pour rester forte après le Brexit. Et cet article 50 est le début d'un processus de deux ans de négociations avant la sortie véritable du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Publicité
La première ministre britannique Theresa May signe la lettre qui active l'article 50 du Traité de Lisbonne
La première ministre britannique Theresa May signe la lettre qui active l'article 50 du Traité de Lisbonne
© AFP - CHRISTOPHER FURLONG / POOL / AFP

A LIRE Brexit : ce qu'il faut savoir des négociations

Dans ce journal également, la mobilisation record des Guyanais contre le chômage et l'insécurité, et la condamnation à perpétuité de Carlos, le terroriste pro-palestinien, pour l'attentat du Drugstore Publicis.

A LIRE ET A ÉCOUTER Au procès Carlos, récit bouleversant de l'attentat du Drugstore Saint-Germain