Melania et Donald Trump en compagnie de Theresa May avant un dîner de gala au palais de Blenheim près d'Oxford
Melania et Donald Trump en compagnie de Theresa May avant un dîner de gala au palais de Blenheim près d'Oxford ©AFP - GEOFF PUGH / POOL / AFP
Melania et Donald Trump en compagnie de Theresa May avant un dîner de gala au palais de Blenheim près d'Oxford ©AFP - GEOFF PUGH / POOL / AFP
Melania et Donald Trump en compagnie de Theresa May avant un dîner de gala au palais de Blenheim près d'Oxford ©AFP - GEOFF PUGH / POOL / AFP
Publicité

Le président américain est arrivé ce soir à Londres en critiquant la première ministre britannique. Pour Trump, Theresa May ne tient pas compte de la volonté de rupture avec l'Union européenne exprimée par les électeurs britanniques en 2016.

Theresa May a défendu aujourd'hui ses propositions pour la future relation commerciale entre le Royaume-Uni et l'UE. Elle doit maintenant faire bonne figure pour accueillir Donald Trump à Londres. La correspondance d'Aude Soufi dans ce journal.

Pour faire face à l'afflux de migrants, les Européens envisagent des plateformes de débarquement à l'extérieur de l'UE. Un projet polémique discuté aujourd'hui à Innsbruck en Autriche par les 28 ministres de l'intérieur de l'Union. Pour le moment, aucun pays n'a manifesté sa volonté d'accueillir ces plateformes de débarquement. Les explications d'Isaure Hiace.

Publicité

En France, les députés votent la suppression du mot race de la Constitution. Un vote à l'unanimité des 119 élus présents dans le cadre de la révision constitutionnelle. "Le mot race n'a rien à faire dans notre Constitution", affirme Yaël Braun-Pivet, présidente LaRem de la commission des Lois à l'Assemblée. Nous l'écouterons.