"Ni confidence, ni connivence", voilà comment Emmanuel Macron résume sa relation distante avec les journalistes
"Ni confidence, ni connivence", voilà comment Emmanuel Macron résume sa relation distante avec les journalistes  ©AFP - LUDOVIC MARIN
"Ni confidence, ni connivence", voilà comment Emmanuel Macron résume sa relation distante avec les journalistes ©AFP - LUDOVIC MARIN
"Ni confidence, ni connivence", voilà comment Emmanuel Macron résume sa relation distante avec les journalistes ©AFP - LUDOVIC MARIN
Publicité

Lors de ses vœux à la presse, le président a annoncé un projet de loi visant à empêcher la propagation de fausses nouvelles sur internet en période électorale

Avec
  • Antoine Bondaz Chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique, enseignant à Sciences Po

Emmanuel Macron veut obliger les plates-formes à "rendre publique l'identité des annonceurs et de ceux qui les contrôlent". Extrait de son intervention dans ce journal.

Un peu plus tôt, le chef de l'Etat avait convoqué un séminaire gouvernemental pour maintenir le rythme des réformes. Logement, emploi, assurance-chômage, les textes en préparation sont nombreux. Nous verrons cela avec Stéphane Robert.  

Publicité

Najat Vallaud-Belkacem renonce à briguer la tête du Parti socialiste. L'ancienne ministre de l'éducation veut se consacrer à son nouveau métier, la direction d'une collection d'essais sur le progressisme chez Fayard. Les explications de Sophie Delpont.  

Invité de ce journal, le chercheur Antoine Bondaz, spécialiste du conflit coréen. Nous évoquerons avec lui la reprise des contacts en Pyongyang et Séoul. La Corée du Nord veut envoyer des athlètes aux Jeux olympiques d'hiver le mois prochain en Corée du Sud. Pendant ce temps-là, le président américain Donald Trump ironise sur la taille du bouton nucléaire dont il dispose pour répondre à une éventuelle attaque nord-coréenne. 

La Corée du Sud est disposée à accueillir une délégation nord-coréenne aux JO
La Corée du Sud est disposée à accueillir une délégation nord-coréenne aux JO
© Visactu

Pour Antoine Bondaz, la reprise du dialogue entre les deux Corées n'est pas un échec pour Donald Trump

6 min

L'équipe