Haut-Karabakh : Emmanuel Macron dénonce les "messages guerriers" de la Turquie

Des séparatistes arméniens de l'Armée de défense du Karabakh en route pour la ville de Martakert le 29 septembre 2020
Des séparatistes arméniens de l'Armée de défense du Karabakh en route pour la ville de Martakert le 29 septembre 2020 ©AFP - NAREK ALEKSANYAN
Des séparatistes arméniens de l'Armée de défense du Karabakh en route pour la ville de Martakert le 29 septembre 2020 ©AFP - NAREK ALEKSANYAN
Des séparatistes arméniens de l'Armée de défense du Karabakh en route pour la ville de Martakert le 29 septembre 2020 ©AFP - NAREK ALEKSANYAN
Publicité

Le président français critique l'attitude d'Ankara qui prend fait et cause pour l'Azerbaïdjan dans son conflit avec les séparatistes arméniens du Haut-Karabakh. Les combats continuent, malgré les appels au cessez-le-feu de la communauté internationale.

Avec
  • Ara Toranian Directeur du mensuel « Nouvelles d'Arménie »

Emmanuel Macron prend position dans le conflit qui oppose l'Azerbaïdjan aux séparatistes arméniens du Haut-Karabagh. Le chef de l'Etat juge "inconsidérées et dangereuses" les dernières déclarations politiques de la Turquie. Le régime du président Erdogan s'est dit déterminé à aider les Azerbaïdjanais à reprendre "les terres occupées" par les Arméniens. Cela fait quatre jours maintenant que les combats font rage dans le Haut-Karabagh. Et l'appel au cessez-le-feu du Conseil de sécurité de l'ONU hier soir est resté sans réponse. 

Les déclarations d'Emmanuel Macron très appréciées à Stepanakert, la capitale du Haut-Karabakh, nous explique notre envoyé spécial Claude Bruillot

40 sec

Graphique comparant les forces militaires en présence dans la région du Nagorny Karabakh et carte de la zone de conflit
Graphique comparant les forces militaires en présence dans la région du Nagorny Karabakh et carte de la zone de conflit
© AFP - KUN TIAN, PATRICIO ARANA, ROMAIN ALLIMANT

Invité de ce journal, Ara Toranian, directeur du magazine les Nouvelles d'Arménie, coprésident du Conseil de coordination des organisations arméniennes de France. Conseil de coordination des organisations arméniennes de France. L'Azerbaïdjan affirme s'être emparé de plusieurs communes dans le Haut-Karabakh, les séparatistes arméniens disent avoir reconquis les positions perdues. Ara Toranian défend le droit des Arméniens à défendre ce territoire considéré comme un berceau de leur civilisation. Il dénonce les ambitions turques dans la région.

Publicité
Des Turcs manifestent leur soutien à l'Azerbaïdjan devant le consulat de ce pays à Istanbul le 29 septembre 2020
Des Turcs manifestent leur soutien à l'Azerbaïdjan devant le consulat de ce pays à Istanbul le 29 septembre 2020
© AFP - OZAN KOSE

Pour Ara Toranian, la Turquie veut "faire sauter le verrou stratégique arménien" pour fusionner avec l'Azerbaïdjan

4 min

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

La Commission européenne a publié aujourd'hui son premier rapport annuel sur le respect de l'état de droit au sein de l'UE.  Sans surprise, le document épingle les régimes dits populistes comme la Hongrie ou la Pologne.  La vice-présidente de la Commission, la Tchèque Vera Jourova, n'avait pas hésité hier à qualifier la Hongrie de "démocratie malade". Des propos qui ont suscité la colère du premier ministre hongrois, Viktor Orban, qui réclame en vain la démission de Vera Jourova. Alors, qu'y a-t-il précisément dans ce rapport ? Eléments de réponse avec notre correspondante à Bruxelles Angélique Bouin.

Le gouvernement veut des mesures supplémentaires pour enrayer le rebond épidémique en France. Jean Castex recevra demain les maires de cinq grandes métropoles situées en zone d'alerte renforcée, Paris, Lyon, Toulouse, Lille et Grenoble. Le Premier ministre leur demandera, après concertation, de prévoir de nouvelles restrictions en partenariat avec les préfets. On ignore pour l'instant la nature de ces restrictions, mais une chose est sûre, la situation sanitaire se dégrade, notamment à Paris. Les explications d'Anne Fauquembergue.

Le papa de Mafalda nous a quittés. Le dessinateur argentin Quino est mort aujourd'hui à l'âge de 88 ans. Mafalda, c'est cette petite fille espiègle dont la tignasse noire et les yeux écarquillés appartiennent à l'histoire de la bande dessinée. 

L'équipe