Le procureur de Paris François Molins devant la presse le 26 mars ©AFP - FRANCOIS GUILLOT
Le procureur de Paris François Molins devant la presse le 26 mars ©AFP - FRANCOIS GUILLOT
Le procureur de Paris François Molins devant la presse le 26 mars ©AFP - FRANCOIS GUILLOT
Publicité
Résumé

La cérémonie aura lieu mercredi matin aux Invalides à Paris. C'est Emmanuel Macron qui prononcera l'éloge funèbre de l'officier de gendarmerie égorgé par le jihadiste franco-marocain Radouane Lakdim. Quatre personnes au total ont été tuées par Lakdim vendredi à Carcassonne et Trèbes.

avec :

Patrice Spinosi (Avocat au Conseil d’Etat et à la Cour de cassation).

En savoir plus

Radouane Lakdim était fiché S depuis 2014, repéré comme salafiste. Le procureur de Paris François Molins a livré quelques éléments aujourd'hui sur ce délinquant islamiste monté au jihad. Laurent Wauquiez, le patron du parti Les Républicains, dénonce la "coupable naïveté" d'Emmanuel Macron et réclame le rétablissement de l'état d'urgence. Dans ce journal, le point sur l'enquête avec Florence Sturm, et le commentaire de notre invité, l'avocat Patrice Spinosi. Défenseur de la Ligue des droits de l'homme qui conteste la nouvelle loi antiterroriste, Patrice Spinosi juge inutile et dangereux le renforcement de l'arsenal juridique existant.

Pour Patrice Spinosi, les lois ne suffisent pas à arrêter le terrorisme

10 min

Le parquet de Paris retient le caractère antisémite dans l'enquête sur le meurtre d'une octogénaire juive vendredi à Paris. Mireille Knoll, 85 ans, avait été retrouvée morte dans son appartement incendié, le corps couvert de traces de coups de couteau. Deux suspects, dont un voisin de la victime, ont été interpellés.

Publicité

Après l'affaire Skripal, les Occidentaux expulsent plus de 110 diplomates russes. La France et 15 pays de l'Union européenne participent à ce mouvement destiné à sanctionner Moscou pour son implication présumée dans l'empoisonnement de l'ex-espion russe. Les explications de Pierre Bénazet à Bruxelles.  

Une parodie d'élection présidentielle en Egypte. Le sortant, Abdel Fatah al-Sissi sera réélu face à l'un de ses partisans, seul adversaire officiel en lice. Le scrutin a débuté aujourd'hui, il s'achève mercredi. Le reportage au Caire de François Hume-Ferkatadji.

Références

L'équipe

Nathalie Lopes
Réalisation
Stanislas Vasak
Journaliste
Caroline Bennetot
Réalisation