De gauche à droite, Luigi Di Maio, Giuseppe Conte et Matteo Salvini, le 17 janvier dernier à Rome lors d'une conférence de presse commune
De gauche à droite, Luigi Di Maio, Giuseppe Conte et Matteo Salvini, le 17 janvier dernier à Rome lors d'une conférence de presse commune
De gauche à droite, Luigi Di Maio, Giuseppe Conte et Matteo Salvini, le 17 janvier dernier à Rome lors d'une conférence de presse commune ©AFP - MICHELE SPATARI / NURPHOTO
De gauche à droite, Luigi Di Maio, Giuseppe Conte et Matteo Salvini, le 17 janvier dernier à Rome lors d'une conférence de presse commune ©AFP - MICHELE SPATARI / NURPHOTO
De gauche à droite, Luigi Di Maio, Giuseppe Conte et Matteo Salvini, le 17 janvier dernier à Rome lors d'une conférence de presse commune ©AFP - MICHELE SPATARI / NURPHOTO
Publicité
Résumé

Le président du Conseil italien Giuseppe Conte menace de démissionner. Il ne supporte plus les conflits entre ses deux vice-présidents, Matteo Salvini, le chef de la Ligue, et Luigi Di Maio, le patron du Mouvement Cinq Etoiles. Giuseppe Conte demande aux deux hommes de cesser leurs polémiques.

avec :

Marc Ivaldi (directeur d'Etudes à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), professeur d'économie à la TSE, l'école d'économie de Toulouse.).

En savoir plus

Matteo Salvini est aujourd'hui en position de force après le triomphe de sa liste aux élections européennes, 34,26%, le double du score obtenu par le Mouvement Cinq Etoiles. La correspondance à Rome de Mathilde Imberty.

Mathilde Imberty revient sur l'ultimatum du chef du gouvernement italien Giuseppe Conte

1 min

Donald Trump s'affiche à Londres avec la famille royale britannique, tout en insultant le maire de la ville Sadiq Khan, qu'il a traité de "loser". Le président américain a entamé aujourd'hui une visite officielle de trois jours au Royaume-Uni. La correspondance d'Antoine Giniaux.  

Publicité

En France, le parti Les Républicains se cherche un nouveau leader après la démission de Laurent Wauquiez. Le président du Sénat Gérard Larcher espère recomposer la droite et le centre. Nous verrons cela avec Rosalie Lafarge.  

Nouvelle journée de grève demain à la SNCF, quatre syndicats dénoncent le nouveau pacte ferroviaire voté il y a un an. Nous en parlerons avec notre invité, l'économiste Marc Ivaldi.

Pour Marc Ivaldi, la grève ne remettra pas en cause la réforme de la SNCF

4 min