La nouvelle équipe gouvernementale de la Première ministre a été dévoilée vendredi après-midi à l'Elysée.
La nouvelle équipe gouvernementale de la Première ministre a été dévoilée vendredi après-midi à l'Elysée.
La nouvelle équipe gouvernementale de la Première ministre a été dévoilée vendredi après-midi à l'Elysée. ©Maxppp - Julien Mattia / Le Pictorium
La nouvelle équipe gouvernementale de la Première ministre a été dévoilée vendredi après-midi à l'Elysée. ©Maxppp - Julien Mattia / Le Pictorium
La nouvelle équipe gouvernementale de la Première ministre a été dévoilée vendredi après-midi à l'Elysée. ©Maxppp - Julien Mattia / Le Pictorium
Publicité
Résumé

Un mois après la réélection d'Emmanuel Macron, la France s'est dotée vendredi d'un nouveau gouvernement oscillant entre renouvellement et recyclage.

En savoir plus

Des têtes bien connues et quelques nouveaux venus : le gouvernement d'Elisabeth Borne est désormais constitué. Sur le perron de l'Elysée, ce vendredi 20 mai, le secrétaire général Alexis Kohler a listé les noms attendus depuis plusieurs semaines. L'équipe est composée de 27 ministres, dont 14 hommes et 13 femmes. 

La nomination la plus commentée est celle de Pap Ndiaye, nouveau ministre de l'Education et de la Jeunesse. Il est spécialiste de l'histoire sociale des Etats-Unis et des minorités, une personnalité qui apparaît en rupture avec celle de son prédécesseur, Jean-Michel Blanquer.

Publicité

L'analyse de Benjamin Morel, maître de conférences en Droit public à l'Université Paris II Panthéon-Assas :

Benjamin Morel analyse la composition de ce nouveau gouvernement.

5 min

Benjamin Morel sur les législatives :

Emmanuel Macron parie sur deux choses. D'abord sur lui même, avec les élections précédentes qui ont montré que, quand il ne s'impliquait pas, ça ne se passait pas toujours bien. On peut penser qu'on va avoir un Emmanuel Macron qui va monter beaucoup plus en première ligne. Il parie également sur une situation politique extrêmement favorable à L a République En Marche , qui fait qu'en période de tripolarisation de la vie politique.  vous avez un avantage structurel extrêmement fort au centre, même si la Nupes arrive en tête très largement, au bout du compte si  Ensemble se retrouve face à la droite, il pourra compter sur des reports de gauche et si elle se retrouve face à la gauche, elle pourra compter sur des reports de droite. Cette victoire, on va dire quasi automatique, est sûrement liée au mode de scrutin. Emmanuel Macron parie dessus.

Les autres titres du journal

En Ukraine, la bataille de Marioupol est terminée. Les défenseurs de l'usine d'Avozstal ont reçu l'ordre de Kiev d'arrêter les combats. La Russie assure contrôler la zone.

La grand-messe du cinéma peut-elle être verte ? Le festival de Cannes a pris des engagement pour réduire son impact sur l'environnement.

4 min