La présidente du Rassemblement National, en meeting à Avignon, le 14 avril 2022.
La présidente du Rassemblement National, en meeting à Avignon, le 14 avril 2022.
La présidente du Rassemblement National, en meeting à Avignon, le 14 avril 2022. ©AFP - Christophe Simon
La présidente du Rassemblement National, en meeting à Avignon, le 14 avril 2022. ©AFP - Christophe Simon
La présidente du Rassemblement National, en meeting à Avignon, le 14 avril 2022. ©AFP - Christophe Simon
Publicité
Résumé

À dix jours du second tour de la présidentielle, Marine Le Pen fait campagne sur le sentiment anti-Emmanuel Macron. Le président sortant, lui, fait campagne sur le thème de l'environnement lors d'un déplacement au Havre.

En savoir plus

Marine Le Pen est en meeting ce jeudi soir à Avignon, dans le Vaucluse, département dans lequel la candidate du Rassemblement national est arrivée en tête au premier tour. En 2017, elle avait perdu l'élection en raison, notamment, des appels à faire barrage à l'extrême droite. Cette fois, la candidate mise sur les électeurs excédés par le président sortant pour glaner les voix qui lui manquent : elle appelle donc à son tour à faire barrage.

Les autres titres de ce journal

Emmanuel Macron joue quant à lui la carte de l'écologie, ce jeudi 14 avril, au cours de son déplacement au Havre, ville dirigée par son ancien premier ministre Edouard Philippe, mais où Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête au premier tour (30% des voix). Dans la cité portuaire de Normandie, le président candidat à sa propre réélection a voulu prendre le contre-pied de sa rivale Marine Le Pen, qui ne veut plus d'éoliennes.

Publicité
57 min

Le chantier de Notre-Dame trois ans après l'incendie

Ce vendredi 15 avril, cela fera trois ans que Notre-Dame-de-Paris a brûlé. Les origines de l'incendie qui ont ravagé la cathédrale ne sont pas encore connues mais la reconstruction de l'édifice avance. Notre invité dans ce journal : l'architecte en chef des monuments historiques, chargé du chantier de restauration de Notre-Dame, Philippe Villeneuve :

Philippe Villeneuve : "On va lancer ce qui est le coeur du projet"

4 min

On a déjà sécurisé la cathédrale, c'est-à-dire qu'on l'a sauvée structurellement. Elle ne peut absolument plus s'effondrer, les voûtes sont parfaitement maintenues, les arcs-boutants aussi. Les voûtes sont protégées par un grand parapluie. Tout l'intérieur de la cathédrale est rempli d'échafaudages. Et en réalité, la phase de sécurisation comportait déjà des éléments qui nous servent pour la restauration. Nous avons conçu tous ces dispositifs là pour servir non seulement à sauver le monument mais aussi pour le restaurer. Maintenant, on va lancer ce qui est véritablement le cœur du projet : on va lancer la reconstruction de la flèche, de la croisée, de la charpente, de la couverture, de la voûte et du transept. Donc la première phase de travaux sera l'élément du transept avec évidemment son point culminant : la flèche.

Notre-Dame : les dégâts de l'incendie
Notre-Dame : les dégâts de l'incendie
© AFP - Simon MALFATTO, Sabrina BLANCHARD, Frédéric GARET

Quelle tournure pourrait prendre le conflit en Ukraine ? La Russie accuse Kiev d'avoir bombardé deux villages russes à la frontière. Il y aurait huit blessés chez les civils d'après Moscou. Des affirmations difficiles à vérifier, mais elles font craindre une nouvelle escalade du conflit entre les deux pays.

Dans l'ouest et le centre de l'Ukraine la situation s'apaise en revanche depuis le retrait des forces russes, concentrées maintenant sur le Donbass, tout à l'est.  A Kiev, la capitale menacée pendant plusieurs semaines, de nombreux habitants décident de revenir, les transports roulent à nouveau et la vie commence à reprendre un cours presque normal. Reportage sur un marché du quartier de Podil par Jérémy Tuil et Faustine Calmel.

A Kiev, c'est pratiquement un retour à la vie normale

1 min