Les obsèques de la journaliste, Shireen Abu Akleh, ont été marquées par des violences
Les obsèques de la journaliste, Shireen Abu Akleh, ont été marquées par des violences
Les obsèques de la journaliste, Shireen Abu Akleh, ont été marquées par des violences ©AFP - RONALDO SCHEMIDT
Les obsèques de la journaliste, Shireen Abu Akleh, ont été marquées par des violences ©AFP - RONALDO SCHEMIDT
Les obsèques de la journaliste, Shireen Abu Akleh, ont été marquées par des violences ©AFP - RONALDO SCHEMIDT
Publicité
Résumé

À Jérusalem, les obsèques de la journaliste, Shireen Abu Akleh, tuée par balles mercredi, ont été marquées par des tensions entre la police israélienne et la foule palestinienne.

avec :

Jean-François Hébert (président du château de Fontainebleau).

En savoir plus

Les palestiniens ont rendu hommage aujourd'hui à Shireen Abu Akleh, journaliste vedette de la chaîne arabe Al-Jazeera. Elle a été tuée par balles mercredi 11 mai lors d'un reportage en Cisjordanie. Ses obsèques ont été marquées par des violences. La police israélienne est intervenue pour disperser la foule qui brandissaient des drapeaux palestiniens. L'Union Européenne s'est dite consternée par l'usage de la force "inutile" du côté de la police israélienne. Notre envoyé spécial Frédéric Métézeau était sur place.

Les autres titres

La guerre en Ukraine à l'ordre du jour ce vendredi après-midi lors de la réunion des ministres de l'Agriculture du G7 en Allemagne. La Commission européenne, inquiète de la sécurité alimentaire mondiale, a présenté un plan d'action pour aider l'Ukraine à exporter sa production de céréales. Près de 24.000 wagons de blé et d'huile sont bloqués aux frontières de l'Ukraine avec la Pologne, la Hongrie ou la Roumanie. Et 25 millions de tonnes de céréales attendent depuis le début de la guerre de pouvoir quitter le pays.

Publicité

Un nouveau coup de théâtre dans le feuilleton du rachat de Twitter par l’homme le plus riche du monde. Elon Musk annonce suspendre son acquisition du réseau social tout en assurant qu’il restait « engagé » à maintenir la transaction. Le patron de Tesla veut s'assurer de la proportion de faux comptes présents sur la plateforme. Les explications de Loic Pialat à New-York.

En France,  les proviseurs et enseignants avaient jusqu'à vendredi minuit pour numériser l'ensemble des copies des 524 000 candidats au baccalauréat.  Mais les bugs répétés de la plateforme "Santorin" les en ont empêché. D'abord fortement ralenti, le site internet a fini par planter jusqu'à parfois prendre cinq minutes pour numériser une seule copie d'élèves. Face aux critiques, le ministère de l'Education nationale accorde un délai supplémentaire jusqu'à samedi midi. Catherine Duthu revient sur ces dysfonctionnements.

Ce samedi soir a lieu la Nuit européenne des musées, la 18e du nom. Elle fait son grand retour pour une édition en physique, après deux années perturbées par la crise sanitaire. Plus de 3 000 musées ouvrent leurs portes gratuitement, avec quantité d’événements, une programmation hétéroclite et souvent la possibilité de découvrir des lieux peu connus. Une fréquentation exceptionnelle en perspective mais qu'en est-il ces dernières semaines et ces derniers mois du retour du public dans les musées ? Eric Chaverou a posé la question à Jean-François Hébert, Directeur général des Patrimoines et de l’Architecture au ministère de la Culture.

Jean-François Hébert : "Il y a un afflux de jeunes dans les musées"

5 min

"Les Français sont revenus dans les musées en grand nombre, après une crise sans précédent. On constate que la fréquentation, notamment des Français est au rendez-vous depuis l'été dernier. Et cela s'est accéléré ces derniers mois. Avec beaucoup de jeunes. C'est très très impressionnant et très encourageant. C'est comme si, au fond, les jeunes avaient redécouvert la gratuité pour les musées et monuments nationaux en dessous de 26 ans. Peut-être sont-ils aussi attirés par le fait que les musées ont maintenu un lien pendant leur fermeture avec leurs visiteurs potentiels, en développant notamment beaucoup de propositions numériques."

Au Louvre, le 2 mai 2022
Au Louvre, le 2 mai 2022
© AFP - Magali Cohen / Hans Lucas