Yannick Jadot, le vainqueur de la primaire écologiste, présentera son programme samedi 29 janvier à Lyon.
Yannick Jadot, le vainqueur de la primaire écologiste, présentera son programme samedi 29 janvier à Lyon.
Yannick Jadot, le vainqueur de la primaire écologiste, présentera son programme samedi 29 janvier à Lyon. ©Maxppp - XAVIER LEOTY
Yannick Jadot, le vainqueur de la primaire écologiste, présentera son programme samedi 29 janvier à Lyon. ©Maxppp - XAVIER LEOTY
Yannick Jadot, le vainqueur de la primaire écologiste, présentera son programme samedi 29 janvier à Lyon. ©Maxppp - XAVIER LEOTY
Publicité
Résumé

Quelle place pour l'écologie dans la campagne présidentielle ? Comment articuler transition énergétique et justice sociale ? Focus sur l'écologie politique à la veille de la présentation du programme de Yannick Jadot, vainqueur de la primaire écologiste.

avec :

Daniel Boy (politiste, directeur de recherche émérite au CEVIPOF, spécialiste de l'écologie politique.).

En savoir plus

Neutralité carbone à l'horizon 2050, sortie du nucléaire et des énergies fossiles, inscription de la protection de l'environnement dans la constitution : voilà quelques unes des propositions que doit présenter Yannick Jadot, le samedi 29 janvier, à Lyon. À quelques mois de la présidentielle, l'écologie peine encore à trouver sa place dans la campagne - occultée par la crise sanitaire et la baisse du pouvoir d'achat, dispersée par une gauche désunie... Alors le programme présenté par Yannick Jadot sera-t-il le sien, ou celui d'une véritable union des forces écologistes ? C'est la question que nous avons posée à Daniel Boy, directeur de recherche à Sciences Po et spécialiste de l'écologie politique.

Daniel Boy : "Le grand soir vert n'est pas encore arrivé"

5 min

L'écologie sera présente dans la campagne parce que la gauche dans son ensemble a adopté ce thème. L'échec du Parti socialiste en 2017 a fait qu'il a en gros adopté les thèses écologistes. Comme Jean-Luc Mélenchon et la France insoumise l'avaient déjà fait. (...) Quand on regarde les enquêtes faites sur la perception du changement climatique, l'importance de ces enjeux, on peut se poser la question de l'effet de la crise sanitaire, si elle les avait éclipsés. Ce n'est pas ce qui s'est passé. On observe, il est vrai, que la santé vient dans les premiers rangs des préoccupations des Français. Mais il y a surtout le pouvoir d'achat. Dans le top 5, il y a la santé, le pouvoir d'achat et l'environnement reste en général en 4e ou 5e position.

Publicité

Les écologistes disent parier sur une campagne de fond, de sens. Précisions de Claire Flochel

1 min

À lire aussi : Les candidats à la présidentielle au défi de leur crédibilité

Les autres titres du journal

Les consommateurs de crack du nord-est parisien ne seront pas déplacés vers la ZAC de Bercy-Charenton. Le préfet de police, Didier Lallement, fait marche arrière face aux critiques de l'ensemble du spectre politique.

Au Tigré Ethiopien, la famine guette 40% de la population. Depuis le début de la guerre civile en 2020, les distribution alimentaires arrivent au compte goutte. Elles pourraient bientôt s'arrêter totalement, alerte l'ONU.