Un soldat ukrainien sur le front du Donbass à Svitlodarsk dans l'est de l'Ukraine le 23 janvier 2022
Un soldat ukrainien sur le front du Donbass à Svitlodarsk dans l'est de l'Ukraine le 23 janvier 2022
Un soldat ukrainien sur le front du Donbass à Svitlodarsk dans l'est de l'Ukraine le 23 janvier 2022 ©AFP - WOLFGANG SCHWAN / ANADOLU AGENCY
Un soldat ukrainien sur le front du Donbass à Svitlodarsk dans l'est de l'Ukraine le 23 janvier 2022 ©AFP - WOLFGANG SCHWAN / ANADOLU AGENCY
Un soldat ukrainien sur le front du Donbass à Svitlodarsk dans l'est de l'Ukraine le 23 janvier 2022 ©AFP - WOLFGANG SCHWAN / ANADOLU AGENCY
Publicité
Résumé

Washington ne veut pas exclure la possibilité que l'Ukraine rejoigne un jour l'OTAN. "Notre point de vue n'a pas été pris en compte", répond le Kremlin qui reste ouvert à une solution diplomatique. La population ukrainienne apparaît de plus en plus soudée face à la menace d'une invasion russe.

avec :

Anna Colin Lebedev (Maîtresse de conférences à Paris Nanterre, spécialiste de l'Ukraine et de la Russie post-soviétique).

En savoir plus

Les Etats-Unis adressent une nouvelle mise en garde à la Russie ce soir dans la crise ukrainienne. Si les Russes envahissent l'Ukraine, le gazoduc Nord Stream 2 ne sera pas activé, avertit Washington. Cette nouvelle infrastructure entre la Russie et l'Allemagne doit alimenter l'Europe en gaz, un projet vital pour l'économie russe. Les Américains ont choisi la fermeté diplomatique face à Vladimir Poutine. Hier soir, le département d'Etat a rejeté les exigences sécuritaires du président russe : pas question de renoncer à un éventuel élargissement de l'OTAN à l'Est. Ce rejet irrite le Kremlin même si, pour l'instant, Moscou ne ferme pas la porte à la diplomatie.

La correspondance à Moscou de Sylvain Tronchet

1 min

Au-delà de la question de l'arrivée de l'OTAN aux portes de la Russie, c'est l'existence même de l'Ukraine que Vladimir Poutine semble contester. "Russes et Ukrainiens sont une même nation" appartenant à "un seul et même espace historique et spirituel", avait écrit le maître du Kremlin en juillet dernier dans un long texte géopolitique. Invitée de ce journal, Anna Colin-Lebedev, maîtresse de conférences à l'université Paris-Nanterre, spécialiste de l'Ukraine et de la Russie post-soviétique.

Publicité

Anna Colin-Lebedev : "La population ukrainienne est plus unie qu'elle ne l'a jamais été"

9 min

Carte de la région montrant le déploiement des troupes russes
Carte de la région montrant le déploiement des troupes russes
© AFP - PAZ PIZARRO, PATRICIO ARANA

Les autres titres du journal

La journée nationale d'action pour les salaires a connu un succès mitigé aujourd'hui. Plus de 150 000 manifestants dans toute la France selon la CGT, 89 000 pour le ministère de l'intérieur. Des chiffres comparables à la dernière journée de mobilisation le 5 octobre dernier. La CGT avait alors revendiqué 160 000 manifestants, et la police en avait compté environ 85 000. 

La Macronie prépare déjà la campagne du président. Avant même la déclaration de candidature, les troupes d'Emmanuel Macron ont mis en ligne aujourd'hui un site internet dédié. Baptisé "Avecvous2022.fr", il rassemble des témoignages de Français. Le site les invite aussi à partager les préoccupations qu'ils souhaiteraient installer au cœur du débat public.

Les procès s'accumulent pour Eric Zemmour. Nouvelle audience aujourd'hui au tribunal de Paris, cette fois pour son clip de déclaration de candidature mis en ligne le 30 novembre dernier. La vidéo était entrecoupée de nombreux extraits de films, "Quai des Brumes", "Un singe en hiver", ou bien le "Jeanne d'Arc" de Luc Besson. Eric Zemmour est poursuivi pour contrefaçon par des sociétés de production ou des réalisateurs. Le candidat identitaire, qui n'était pas à l'audience, invoque la liberté d'expression. Le tribunal correctionnel rendra son jugement le 4 mars prochain.

Références

L'équipe

Eleonora Farade
Collaboration
Stanislas Vasak
Journaliste
Caroline Bennetot
Collaboration