Emmanuel Macron devant l'avion présidentiel à Orly le 14 juin 2022
Emmanuel Macron devant l'avion présidentiel à Orly le 14 juin 2022 ©AFP - GONZALO FUENTES / POOL
Emmanuel Macron devant l'avion présidentiel à Orly le 14 juin 2022 ©AFP - GONZALO FUENTES / POOL
Emmanuel Macron devant l'avion présidentiel à Orly le 14 juin 2022 ©AFP - GONZALO FUENTES / POOL
Publicité

Avant de s'envoler pour la Roumanie, le président a demandé "une majorité solide" au nom de "l'intérêt supérieur de la Nation". Une prise de parole impromptue qui trahit une certaine inquiétude dans la macronie : le camp présidentiel pourrait ne pas obtenir la majorité absolue à l'Assemblée.

Avec
  • Jean-Yves Mollier Historien à l’Université de St Quentin en Yvelines et spécialiste de l'histoire de l'édition

Son intervention n'était pas prévue, et le cadre avait de quoi surprendre. En partance pour la Roumanie, Emmanuel Macron a choisi aujourd'hui le tarmac de l'aéroport d'Orly pour appeler les Français au "sursaut". A cinq jours du deuxième tour des législatives, le président veut "une majorité solide" pour ne pas ajouter "un désordre français au désordre mondial". Allusion bien sûr à l'invasion russe de l'Ukraine. Emmanuel Macron va en Roumanie soutenir les 500 soldats français déployés aux portes de l'Ukraine sous la bannière de l'OTAN. Si le chef de l'Etat s'invite dans la campagne législative, c'est parce qu'il n'est pas du tout assuré de retrouver une majorité absolue à l'Assemblée dimanche soir.

Jean-Luc Mélenchon n'a pas manqué d'ironiser sur l'intervention d'Emmanuel Macron sur le tarmac, "ce sketch à la Trump pour mettre en garde contre l'ennemi intérieur est le symbole d'une époque", écrit le chef de la Nupes sur son blog. Autre réaction critique, celle de Marine Le Pen. Invitée du journal de 20h de France 2, la patronne du Rassemblement national s'est défendue d'avoir des ambitions trop modestes, elle qui avait affirmé que la logique de la Ve République voulait qu'un président élu dispose d'une majorité à l'Assemblée. Marine Le Pen s'est montrée plus offensive ce soir : "Il ne faut pas qu'Emmanuel Macron ait les pleins pouvoirs".

Publicité

En Ukraine, les soldats de Kiev résistent toujours dans la zone industrielle de Severodonetsk, mais les Russes ont fait sauter plusieurs ponts pour encercler cette ville clé du Donbass. Moscou, qui souffle le chaud et le froid en permanence, annonce la mise en place d'un couloir humanitaire demain matin pour l'évacuation des civils. Ils seraient environ 500, dont des enfants, retranchés dans l'usine Azot. La Russie considère cette évacuation comme l'ultime étape avant la prise de la ville

La propagation de la variole du singe inquiète l'Organisation mondiale de la santé. Déjà 1600 cas recensés dans 39 pays, surtout en Europe qui apparaît comme le principal foyer de l'épidémie. L'OMS a donc décidé de convoquer son comité d'urgence la semaine prochaine, ce même comité qui avait lancé l'alerte pour le Covid-19. Mais la comparaison s'arrête là : l'épidémie de variole du singe reste limitée pour le moment et n'a pas du tout la même gravité que le Covid.

La maison d'édition Larousse fête cette année son 170e anniversaire. Le plus célèbre dictionnaire de la langue française sort demain son édition 2023. Une édition qui accueille 150 nouveaux mots qui reflètent notre époque : wokisme, grossophobie, distanciel ou vaccinodrome pour n'en citer que quelques uns. Invité de ce journal, l'historien Jean-Yves Mollier, professeur émérite à l'université de Saint-Quentin-en-Yvelines, spécialiste de l'histoire de l'édition. Jean-Yves Mollier rappelle l'ambition initiale du fondateur Pierre Larousse : "J'écris pour ce lecteur qui s'appelle tout le monde".

Jean-Yves Mollier : "Chaque édition du Larousse est un événement"

10 min

"Je pense que le dictionnaire Larousse essaie de continuer à parler à tout le monde, dans la mesure où le nombre de lecteurs de livres papier n'augmente pas. En même temps, le nombre de lecteurs ne diminue pas. Mais on lit sur d'autres supports, c'est pourquoi des maisons d'édition et Larousse sont finalement passées au numérique. On constate d'ailleurs que si aujourd'hui plus aucun éditeur ne tente de mettre en chantier une Encyclopédie sur papier - elle ne se vendrait pas - en revanche, ils n'ont pas renoncé, ni le Larousse ni le Robert, à leurs éditions papier. Cela veut dire qu'il existe encore un public pour ce genre de livre."

Jean-Yves Mollier a publié en 2012 chez Fayard une "Histoire de la librairie Larousse", ouvrage coécrit avec Bruno Dubot

Concordance des temps
59 min
Portrait de Pierre Larousse et photo de l'édition 2023 du dictionnaire illustré.
Portrait de Pierre Larousse et photo de l'édition 2023 du dictionnaire illustré.
© AFP - Getty - Hulton Archive // Fred Dufour

L'équipe