La fin d'un tabou pour les Immortels ©AFP - PATRICK KOVARIK
La fin d'un tabou pour les Immortels ©AFP - PATRICK KOVARIK
La fin d'un tabou pour les Immortels ©AFP - PATRICK KOVARIK
Publicité
Résumé

Écrivaine, professeure, Première ministre, madame la maire... L'Académie française a voté ce jeudi pour la féminisation des noms de métiers. Un changement radical pour les Immortels restés longtemps hostiles à cette idée.

avec :

Bernard Cerquiglini (Linguiste, professeur des Universités).

En savoir plus

C'est un petite révolution : l'Académie française a voté ce jeudi à une large majorité pour un rapport sur la féminisation des noms de métiers. Les Immortels soulignent qu'il n'existe "aucun obstacle de principe" à la féminisation" des noms de métiers et de professions.  "Celle-ci relève d'une évolution naturelle de la langue, constamment observée depuis le Moyen Âge", explique le texte adopté par les académiciens. C'est la fin d'un tabou pour l'Académie française qui, pendant longtemps, n'a pas voulu entendre parler "d'autrice", de "sapeuse-pompière" ou "d'ingénieure".

Les explications de Fiona Moghaddam dans ce journal. Invité de cette édition également, Bernard Cerquiglini, linguiste et professeur à l'université Paris VII.

Publicité

Les autres titres du journal

En Israël, le procureur général engage des poursuites contre Benjamin Netanyahu. Il annonce aujourd'hui son intention de l'inculper dans une affaire de corruption. Une affaire qui tombe mal pour le Premier ministre israélien en pleine campagne des élections législatives.

Retour difficile à Washington pour Donald Trump. Le président américain rentre de deux jours de sommet au Vietnam avec son homologue nord-coréen Kim Jong-un. Un sommet qui n'a abouti à aucune avancée concrète sur la dénucléarisation de Pyongyang.

Le procès de Mehdi Nemmouche entre dans sa dernière ligne droite. Parole aujourd'hui à la défense du tueur présumé du musée juif de Belgique. Les avocats du suspect en appellent à la théorie du complot pour défendre leur client.