La chancelière allemande Angela Merkel lors de sa conférence de presse ce mardi 5 janvier 2021 à Berlin
La chancelière allemande Angela Merkel lors de sa conférence de presse ce mardi 5 janvier 2021 à Berlin
La chancelière allemande Angela Merkel lors de sa conférence de presse ce mardi 5 janvier 2021 à Berlin ©AFP - MICHAEL KAPPELER / DPA-POOL / DPA PICTURE-ALLIANCE
La chancelière allemande Angela Merkel lors de sa conférence de presse ce mardi 5 janvier 2021 à Berlin ©AFP - MICHAEL KAPPELER / DPA-POOL / DPA PICTURE-ALLIANCE
La chancelière allemande Angela Merkel lors de sa conférence de presse ce mardi 5 janvier 2021 à Berlin ©AFP - MICHAEL KAPPELER / DPA-POOL / DPA PICTURE-ALLIANCE
Publicité
Résumé

Avec plus de 35 000 morts, le pays est durement touché par la deuxième vague épidémique qui est plus violente qu'en France. Les commerces non essentiels et les établissements scolaires resteront fermés jusqu'à la fin du mois.

avec :

Philippe Aghion (Economiste, Professeur au Collège de France.).

En savoir plus

A son tour, l'Allemagne durcit sa politique anti-Covid. Berlin prolonge et renforce ses restrictions jusqu'à la fin du mois : les commerces non essentiels et les écoles ne rouvriront pas la semaine prochaine. Le pays est l'un des plus touchés en Europe par la deuxième vague : il y a désormais plusieurs centaines de morts par jour, et le seuil des 1000 décès quotidiens a même été franchi le 30 décembre dernier. C'est la chancelière Angela Merkel qui a annoncé ce soir les nouvelles mesures après concertation avec les dirigeants des 16 Länder, les régions allemandes.

Notre correspondant à Berlin Ludovic Piedtenu revient sur les restrictions annoncées par Angela Merkel

1 min

En France, il n'est pas question pour l'instant de renforcer les mesures de restriction. Mais Jean Castex s'exprimera jeudi soir pour un nouveau point sur la crise sanitaire. Et le Premier ministre devrait acter la prolongation de la fermeture des cafés et restaurants, au-delà du 20 janvier.  Bruno Le Maire a reçu les représentants du secteur aujourd'hui à Bercy. Le ministre de l'Economie a tenu à leur rappeler le soutien du gouvernement pour traverser la crise. 

Publicité

Les restaurants resteront fermés le 20 janvier : les précisions de Raphaël Ebenstein

57 sec

L'économie française parviendra-t-elle à rebondir en 2021 alors que la crise sanitaire continue ? Invité de ce journal, l'économiste Philippe Aghion, professeur au Collège de France. Début novembre, Philippe Aghion avait signé dans le journal Le Monde une tribune avec Patrick Arthus pour appeler le gouvernement à sortir du "stop and go sanitaire" pour préserver la croissance. 

Philippe Aghion : "Tant qu'on est dans une politique où on confine et on déconfine, on ne peut pas vraiment faire repartir l'économie"

6 min

Philippe Aghion vient de publier "Le Pouvoir de la destruction créatrice", ouvrage paru en octobre dernier aux éditions Odile Jacob.

Un local commercial vide le 5 janvier 2021 à Paris
Un local commercial vide le 5 janvier 2021 à Paris
© AFP - THOMAS SAMSON

Dans ce tableau difficile de l'économie française, il est un secteur qui résiste plutôt bien. Les librairies ont limité leurs pertes en 2020, le recul des ventes ne dépasse pas les 5%, 3,3% exactement.  Malgré deux périodes de fermeture au printemps et à l'automne, les libraires ont bien résisté grâce notamment au "click and collect", le "cliqué-retiré" en bon français. 

À lire aussi : Covid-19 : les librairies ont limité les dégâts en 2020

Aux Etats-Unis, le président élu Joe Biden arrivera-t-il à décrocher la majorité au Congrès ? C'est tout l'enjeu des deux élections sénatoriales aujourd'hui en Géorgie. Les démocrates doivent impérativement remporter les deux sièges pour décrocher cette majorité. Faute de quoi, Joe Biden devra composer avec un Sénat républicain favorable à Donald Trump. Ce qui entravera bien sûr sa capacité à réformer le pays.