Le Coronavirus est désormais une pandémie selon l'OMS.  ©AFP - Fabrice COFFRINI / AFP
Le Coronavirus est désormais une pandémie selon l'OMS. ©AFP - Fabrice COFFRINI / AFP
Le Coronavirus est désormais une pandémie selon l'OMS. ©AFP - Fabrice COFFRINI / AFP
Publicité
Résumé

L'Organisation mondiale de la santé affirme officiellement que l'épidémie de Coronavirus est désormais une pandémie, et s'inquiète du manque d'action des états.

En savoir plus

Le COVID-19 est officiellement déclaré pandémie par l'OMS. Pour autant, cela fait déjà plusieurs jours que l'organisation mondiale de la santé a lâché le mot. Son patron se dit autant alarmé par l'explosion de cas en dehors de la Chine que par l'inaction de la communauté internationale. Au siège de l'OMS, à Genève, Jérémie Lanche.

En France, 15 nouveaux décès ont été enregistrés, le nouveau bilan est donc de 48 morts. Il y a désormais 2 281 cas de Coronavirus soit presque 500 de plus. Les Ephad suspendent les visites extérieures auprès des personnes âgées. Un nouveau foyer a également été découvert aux alentours de Montpellier : 16 communes à l'est de la ville ferment leurs établissement scolaires.  En Corse également, tous les établissements scolaires de l'île sont fermés jusqu'au 29 mars. Lauriane Havard est sur place.

Publicité

On ne compte plus le nombre d’événements sportifs et culturels annulés ou reportés en raison du Coranavirus. De plus en plus de films dont "James Bond" ou encore "La Daronne" avec Isabelle Huppert repoussent leur date de sortie. De quoi inquiéter les salles de cinéma françaises... Avec nous pour en parler ce soir Erwann Escoubet, de la Fédération nationale des cinémas français.

Erwan Escoubet : "On craint tous un très mauvais retour économique. Il n'y a pas d'assurance"

5 min

Les autres titres du journal

23 ans de prison pour Harvey Weinstein, reconnu coupable de viols et agressions sexuelles dans deux affaires. Plus de 100 femmes au total l'accusent d'agressions sexuelles. Le point avec Loïg Loury à New-York.

Le procès des époux Fillon s'est terminé aujourd'hui. La défense plaide la relaxe et tente de prouver que les emplois fictifs de Pénélope Fillon ne l'étaient pas.. Antoine Marette nous racontera l'audience.

Références

L'équipe

Annie Brault
Collaboration
Nathalie Lopes
Collaboration
Laura Dulieu
Journaliste
Caroline Bennetot
Collaboration