Le ministre de l'intérieur Gérard Collomb dans son bureau de la Place Beauvau le 24 août dernier à Paris
Le ministre de l'intérieur Gérard Collomb dans son bureau de la Place Beauvau le 24 août dernier à Paris ©AFP - JOËL SAGET
Le ministre de l'intérieur Gérard Collomb dans son bureau de la Place Beauvau le 24 août dernier à Paris ©AFP - JOËL SAGET
Le ministre de l'intérieur Gérard Collomb dans son bureau de la Place Beauvau le 24 août dernier à Paris ©AFP - JOËL SAGET
Publicité

Le ministre de l'intérieur est en partance pour Lyon. Gérard Collomb a répété aujourd'hui au Figaro qu'il voulait démissionner, malgré le refus d'Emmanuel Macron. Son remplacement est désormais à l'étude à l'Elysée et pourrait intervenir dans les prochaines heures.

Avec

Gérard Collomb pourrait redevenir maire de Lyon dans les prochains jours après avoir quitté le gouvernement. La place est libre, puisque l'actuel maire de Lyon, Georges Képénékian, a envoyé sa lettre de démission à la préfecture. Gérard Collomb sera candidat à sa succession en 2020. L'analyse de Stéphane Robert dans ce journal.

Une association musulmane chiite de Grande-Synthe dans le Nord visée par une opération anti-terroriste ce matin. Le Centre Zahra France, proche du pouvoir iranien, est soupçonné de cautionner le jihad. Son trésorier doit être déféré demain pour détention illégale d'armes à feu. Les explications de Cécile de Kervasdoué.  

Publicité

Petite révolution politique au Québec. Un parti nationaliste, le CAQ (Coalition Avenir Québec), remporte les législatives dans la province canadienne francophone. Son chef, l'homme d'affaires multimillionnaire François Legault, veut réduire l'immigration et remettre en cause le dogme multiculturaliste canadien. Mais le futur Premier ministre québécois n'est pas un indépendantiste. Invité de ce journal, le sociologue québécois Mathieu Bock-Côté.  

François Legault, futur Premier ministre du Québec
François Legault, futur Premier ministre du Québec
© AFP - MARTIN OUELLET-DIOTTE

Pour Mathieu Bock-Côté, François Legault n'est pas le Donald Trump québécois

8 min

Il y a 50 ans, l'armée mexicaine tuait plusieurs dizaines d'étudiants à Mexico, dix jours avant les Jeux Olympiques organisés dans la ville.  Le massacre de Tlatelolco est resté  largement impuni. Le reportage d'Emmanuelle Steels à la fin de cette édition.

L'équipe

Stanislas Vasak
Journaliste
Mathieu Laurent
Journaliste