Consommation de produits homéopathiques et remboursement de ces produits par la sécurité sociale en France
Consommation de produits homéopathiques et remboursement de ces produits par la sécurité sociale en France
Consommation de produits homéopathiques et remboursement de ces produits par la sécurité sociale en France ©AFP - PAZ PIZARRO, FLORIAN SOENEN
Consommation de produits homéopathiques et remboursement de ces produits par la sécurité sociale en France ©AFP - PAZ PIZARRO, FLORIAN SOENEN
Consommation de produits homéopathiques et remboursement de ces produits par la sécurité sociale en France ©AFP - PAZ PIZARRO, FLORIAN SOENEN
Publicité
Résumé

La ministre de la santé Agnès Buzyn se range derrière l'avis de la HAS, la Haute autorité de santé, qui avait demandé le déremboursement de l'homéopathie fin juin.

En savoir plus

C'est désormais officiel. Dans une interview au Parisien, Agnès Buzyn annonce la fin du remboursement de l'homéopathie à partir de 2021. Dès l'an prochain, ce remboursement diminuera. La ministre de la santé a donc obtenu l'accord d'Emmanuel Macron pour cette réforme majeure. Le 28 juin dernier, la Haute autorité de santé avait plaidé en faveur du déremboursement : la HAS avait conclu à "l'efficacité insuffisante" de l'homéopathie. Une réforme qui divise la classe politique, Frédéric Says l'a constaté à l'Assemblée.

La ministre de la santé Agnès Buzyn lors de la séance des questions au gouvernement ce mardi 9 juillet à l'Assemblée
La ministre de la santé Agnès Buzyn lors de la séance des questions au gouvernement ce mardi 9 juillet à l'Assemblée
© AFP - MARTIN BUREAU

À lire : Homéopathie : une contestation à dose croissante

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

Publicité

Le gouvernement crée une écotaxe pour le transport aérien. Air France conteste ce nouvel impôt qui lui coûterait 60 millions d'euros par an. Dossier suivi par Hakim Kasmi.  

Bernard Tapie relaxé dans l'affaire de la revente d'Adidas au Crédit Lyonnais. Le tribunal correctionnel estime qu'il n'y a pas eu escroquerie au plan pénal, alors que l'homme d'affaires avait été condamné au civil. Les explications de Florence Sturm.  

En Italie, le plus grand centre de migrants d'Europe a définitivement fermé ses portes à Mineo en Sicile. Une victoire pour Matteo Salvini, le ministre italien de l'intérieur. Le reportage sur place de Mathilde Imberty.